Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’open payment débarque à Besançon

Transport. L’open payment est arrivé sur les lignes de transport urbaines Ginko de Grand Besançon Métropole. Une carte bancaire suffit désormais pour payer son voyage. Petit plus bisontin : l’opération se fait sur le même valideur que celui des cartes voyages Ginko, développé par l’entreprise Kuba, ex-Vix technology.

L’entreprise bisontine Kuba (ex-Vix Technology), a développé le dernier valideur pour les transports Ginko. JDP

Depuis lundi 31 janvier, les voyageurs souhaitant utiliser les lignes de bus et de tram de Grand Besançon Métropole bénéficient d’un nouveau service sur les lignes du réseau Ginko : la validation de leur voyage avec leur carte bancaire se fera directement sur le valideur. Il s’agit là d’une première phase de déploiement de l’open payment sur les lignes urbaines ; une seconde phase interviendra avec le déploiement de cette solution sur les lignes périurbaines en septembre . Ce nouveau système permet de valider un pass voyages une heure directement en présentant sa carte bancaire sans contact, son smartphone ou encore sa montre connectée (équipés de la technologie NFC) devant un valideur à bord du véhicule.

« La réussite de ce projet est le fruit d’une collaboration étroite entre les équipes de Keolis Besançon Mobilités et de Kuba »

Tout comme avec la carte voyages Ginko, la multivalidation est possible jusqu’à neuf accompagnants et le voyageur doit valider en correspondance. Le calcul des trajets se fait sous quelques heures de façon centralisée et l’usager voit son compte bancaire débité des trajets effectués, généralement à l’issue de la journée. Une plateforme dédiée au service, accessible depuis le site ginko.voyage, permet le suivi de la consommation après création d’un compte personnel ou du numéro de carte bancaire.

Un validateur unique

En cas de contrôle, le voyageur aura simplement à présenter sa carte bancaire au contrôleur Ginko. À cet effet, les agents de contrôle Ginko sont dotés d’un nouveau matériel de contrôle, plus performant. Grand Besançon Métropole et l’opérateur de transport Keolis Besançon Mobilités ont fait le choix d’intégrer les fonctions de l’open payment directement sur le valideur existant développé par l’entreprise Kuba (ex-Vix technology), basée à Miserey-Salines. Cette solution offre un meilleur confort d’usage pour l’utilisateur.

JDP

Actuellement, la très large majorité des réseaux dotés de l’open payment disposent à bord des véhicules de deux valideurs : l’un pour les titres de transports et l’autre pour les cartes bancaires, comme c’est le cas à Dijon. « Le valideur unique simplifie l’acte de validation pour l’ensemble des usagers, dont notamment les personnes présentant un handicap visuel ou des difficultés de déplacement à l’intérieur du véhicule (Personnes à mobilité réduite, personnes âgées, etc) », défend Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole et maire de la ville.

Des bêta-testeurs avant la mise en service

Autre spécificité bisontine, le système a été testé en situation réelle grâce au recrutement de bêta-testeurs. Près d’une centaine de voyageurs (principalement des utilisateurs réguliers ou occasionnels du réseau Ginko) se sont portés volontaires pour participer à l’amélioration de cette innovation pour le réseau Ginko. Grâce à eux, le bon fonctionnement du process a pu être validé et certaines évolutions apportées comme l’amélioration du champ de détection des cartes (Ginko et bancaires), la correction d’indisponibilité inopinée du valideur, l’intégration de certaines cartes bancaires non acceptées. « La réussite de ce projet est le fruit d’une collaboration étroite entre les équipes de Keolis Besançon Mobilités et de Kuba », précise la ville.

Collaboration facilitée grâce à la proximité géographique des différentes parties prenantes, Kuba étant implantée depuis plus de 30 ans au coeur de Grand Besançon Métropole. Précédemment connue sous le nom d’ERG puis de Vix Technology, Kuba est née le 1er Juillet 2020 suite au changement de nom commercial de l’unité Vix technology France. Membre du groupe ICM Mobility, Kuba a su évoluer et se développer au fil des années grâce à de nombreux partenariats. Le pôle de développement technique de Miserey-Salines compte aujourd’hui 115 employés, ainsi qu’une filiale en Afrique de Sud de 80 employés. Kuba dispose également d’implantations outre-Manche, en Italie et aux États-Unis. En France, la solution Kuba est déployée auprès de 90 réseaux de transports.

255 véhicules et 19 rames de tram équipés

Celle-ci intègre entre autres des modules billettiques, de supervision en temps réel et d’open payment. « Au total, notre solution Kubapay équipera 255 véhicules (115 bus, 140 cars) et 19 rames de tram, représentant 95.000 voyages par jour et 1.100 points d’arrêts. Grâce à notre système de valideur unique, les usagers auront la possibilité de valider, via une multitude de média : carte de transport Ginko, billet sans contact, cartes bancaires ( CB, Visa, Mastercard), smartphones (Samsung Pay, Android Pay ou Google Pay) », précise Tarik Dinane, directeur général de Kuba.

JDP

Une polyvalence rendue possible avec la mise en place de partenariat avec des spécialistes internationaux du paiement bancaire, comme la Banque Postale, qui a été « la première banque française à mettre en place la solution d’open payment du Gie carte bancaire dès 2019 », affirme Michel Rouault, directeur Centre-Est de la Banque Postale. Le déploiement de cette solution d’open payment représente un investissement de 1.240.000 euros HT de Grand Besançon Métropole, subventionné à hauteur de 735.000 euros par le fonds européen Feder et 100.000 euros par la région Bourgogne Franche-Comté

Frédéric Chevalier