Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La Banque des Territoires renforce son soutien à Néolia

Logement. Néolia et la Banque des Territoires ont signé le jeudi 14 avril à Montbéliard, une nouvelle convention de partenariat pour la période 2022-2023.

Serge Goubet, président du conseil d'administration de Néolia et Mathieu Aufauvre, directeur régional Bourgogne-Franche-Comté de la Banque des Territoires.
Serge Goubet, président du conseil d’administration de Néolia et Mathieu Aufauvre, directeur régional Bourgogne-Franche-Comté de la Banque des Territoires.

Dans le cadre du plan logement, la Banque des Territoires accorde au bailleur social Néolia une enveloppe de prêts long-terme, d’un montant global estimé à 200 millions d’euros, pour financer les programmes de constructions de nouveaux logements, de réhabilitations - notamment énergétiques - ainsi que des projets de renouvellement urbain, sur les territoires de Franche-Comté et d’Alsace. Dans le détail, l’organisme bancaire mobilise 130 millions d’euros pour le développement, 40 millions d’euros pour la réhabilitation et le renouvellement des composants, et 30 millions d’euros pour diverses opérations, soit environ 65 % du plan de financement total.

1.519 nouveaux logements sur la période 2022-2023

Néolia pourra également compléter son besoin de financement avec les prêts haut de bilan bonifié dédiés à la réhabilitation et la construction de logements sociaux. Par ailleurs, la Banque des Territoires soutient les opérations de démolition hors Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) de Néolia à travers une remise d’intérêts sur ses encours de prêts.

Pour la période 2022-2023, la stratégie patrimoniale de Néolia porte sur un nombre total de 1.519 nouveaux logements pour un prix de revient prévisionnel de 208 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 1.966 logements réhabilités ou résidentialisés pour un coût prévisionnel de 59 millions d’euros, 721 logements démolis pour un coût de 13 millions d’euros ainsi que des travaux de renouvellement de composants pour neuf millions d’euros.

Frédéric Chevalier