Informations régionales économiques et juridiques
93e année

La fromagerie Lincet valorise ses excédents de lait

Artisanat. Depuis la mi-mars, l’entreprise familiale installée à Saligny, au nord-est de l’agglomération sénonaise, commercialise son « lait de tradition » - un lait entier UHT « non standardisé » et embouteillé - identique à celui utilisé pour la fabrication de ses fromages.

Les locaux de la fromagerie Lincet Fromagerie Lincet

Chaque année, la fromagerie Lincet collecte quelque 36 millions de litres de lait auprès de ses producteurs exclusifs qu’elle transforme sur ses sites de Saligny, de Vaudes (Aube) et de Brochon (Côte-d’Or) en Époisses, en Chaource, en Soumaintrain ou encore en Saint-Florentin. Néanmoins, en garantissant l’achat de l’intégralité de la production à ses 59 fournisseurs, près de 20 % du volume annuel était jusqu’ici réinjecté dans le circuit classique des laiteries, en fonction de la demande et selon le cours pratiqué. Un manque à gagner à la fois pour l’industriel et les producteurs partenaires.

« Nous souhaitions conclure un engagement fort », souligne Mathilde Lincet-Bustaret, responsable de la communication et du marketing, et représentante de la sixième génération dans l’entreprise familiale. « C’est pourquoi nous avons eu l’idée de mieux valoriser ces excédents et ainsi mieux rémunérer nos éleveurs en commercialisant un lait entier non standardisé en matières grasses. » Une opération qui s’inscrit dans la démarche « Lait demain » tendant à la pérennisation de l’activité sur le plan environnemental et sociétal.

Du lait des fermes locales

Encore en phase de lancement, le « lait de tradition » - embouteillé dans le Loiret, limitrophe - est aujourd’hui disponible à la vente sur les différents sites du groupe, dans certaines enseignes locales de la grande distribution, telles E.Leclerc, Intermarché ou Schiever, et même, en vente directe, chez quelques producteurs de Bourgogne, de Champagne ou de Seine-et-Marne. « Nous avons impliqué nos éleveurs, en toute transparence, dans ce dispositif et les retours sont extrêmement positifs. » En quelques semaines, près de 10.000 briques estampillées Lincet ont déjà été écoulées.

Depuis 1895, Lincet perpétue la tradition ancestrale de ses recettes fromagères, dont certaines sont certifiées AOP (Appellation d’origine protégée) ou IGP (Indication géographique protégée), et d’autres, comme « Le Délice de Bourgogne », sont des marques déposées. Lors du dernier exercice, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de près de 40 millions d’euros. L’ensemble des trois sites de fabrication compte 180 collaborateurs.

Stéphane Bourdier