Informations régionales économiques et juridiques
92e année

La ministre du Travail en visite chez Atelier Panel

Formation. En visite à Dijon, Elisabeth Borne s’est rendue chez Atelier Panel pour échanger avec les apprentis que forme la menuiserie.

Atelier Panel

Vendredi 8 octobre, la ministre du Travail Elisabeth Borne est venue à Dijon pour échanger avec le monde économique sur l’apprentissage. Après avoir déjeuné à l’École des métiers, la ministre, accompagnée du préfet de Bourgogne Franche-Comté Fabien Sudry, de Fadila Khattabi et Didier Martin, députés de la Côte-d’Or, a visité l’entreprise Atelier Panel à Longvic, qui mise depuis toujours sur l’apprentissage. Une visite qui n’était pas inscrite à l’agenda de la ministre transmis par son cabinet et relayé par les services de la préfecture à la presse.

Accueillie par David Butet, Elisabeth Borne a échangé avec trois apprentis : « Neven prépare son projet de Tour de France avec les Compagnons du Devoir, Céleste a repris ses études pour préparer un brevet professionnel en menuiserie et Matteo est actuellement en apprentissage logistique au sein de l’Aftral », détaille le président de la menuiserie dans un communiqué envoyé à l’issue de la rencontre. Ce dernier en a d’ailleurs profité pour expliquer à la ministre du Travail « le changement radical d’activité de la menuiserie, suite à la crise sanitaire ».

Une diversification obligatoire face à la pandémie

En effet, Atelier Panel était spécialisée dans la fabrication et l’installation de stands d’exposition et de décors événementiels. La pandémie ayant confisqué l’entreprise de son activité, David Butet a engagé une diversification très rapide, en formant ses salariés et en adaptant son outil de travail pour devenir une menuiserie d’agencements sur mesure à destination des hôtels, restaurants, boutiques, agences bancaires, bureaux et même des particuliers via des architectes d’intérieur.

« En dépit de ses difficultés imposées par la pandémie, l’entreprise s’est adaptée et a aujourd’hui un carnet de commandes plein jusqu’en février 2022...c’est pourquoi nous cherchons à recruter même si nous peinons aujourd’hui à trouver les compétences, confie David Butet. À l’instar de ce que pousse le gouvernement, l’apprentissage est une solution intéressante pour former les futurs collaborateurs et Atelier Panel n’a donc jamais cessé d’intégrer des apprentis ».

Antonin Tabard