Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le cabinet Buet et associés intègre Fidal

Droit. Présent à Dijon depuis plus de 50 ans, Fidal renforce son positionnement en intégrant le cabinet Buet et associés, une référence en droit des affaires sur la métropole dijonnaise.

Avec l’intégration du cabinet Buet et associés, le bureau dijonnais de Fidal compte aujourd’hui neuf avocats pour un total de 15 collaborateurs. Fidal

Depuis le septième étage du Marbotte Plaza, Fidal jouit d’une vue imprenable sur tout Dijon. Une place de choix pour l’un des cinq plus gros cabinets d’avocats dijonnais, à deux pas de la CCI métropole de Bourgogne et de la Cité judiciaire, mais aussi du centre régional des finances publiques, un atout pour un cabinet spécialisé en droit des affaires. « Le bureau de Dijon s’est beaucoup développé entre 2005 et 2020, explique Yvan Millot, avocat associé et directeur d’agence. Nous étions auparavant établis à Valmy et nous sommes rapidement devenus trop juste en mètres carrés. En arrivant au Marbotte Plaza, nous avons déjà pris 50 % de surface en plus et nous avons pu intégrer des compétences complémentaires par rapport à ce que nous faisions dans certaines matières, comme la propriété intellectuelle, le droit de l’environnement ou encore le capital investissement  ».

Pour poursuivre dans cette dynamique, Fidal a ainsi intégré, depuis le 1er janvier, le cabinet Buet et associés, une référence en droit des affaires sur la métropole dijonnaise. «  Nous avons toujours eu en tête une croissance externe pour Dijon, confie Yvan Millot. Le fait d’avoir rapproché nos deux cabinets permet d’avoir une taille critique beaucoup plus importante sur le droit des sociétés, le droit fiscal et le droit social qui sont nos matières de prédilection. Et le fait d’avoir cette taille critique nous assure mieux le développement des autres matières comme le droit de la propriété intellectuelle, le droit des entreprises en difficulté, le droit patrimonial et plus largement le droit économique. Le but étant de mieux servir dans la globalité du droit des affaires nos clients historiques, sociétés fiscales sociales  ». L’occasion aussi, pour Dominique Buet d’envisager la pleine continuité de ses activités de conseil tout en offrant la possibilité d’un accompagnement plus global au travers des différentes expertises de l’équipe de Dijon.

Trente ans au service des entreprises de la région

Spécialisé en droit des affaires, Dominique Buet a ouvert son cabinet en octobre 1992 à Quetigny avant de recruter sa collaboratrice en 1993 et d’ouvrir un bureau secondaire à Paris. Après plusieurs étapes de développement et une vingtaine d’années place Grangier, il a choisi de rejoindre Fidal à l’aube de ses 64 ans en vendant sa clientèle civile au bureau dijonnais. «  Je me suis dit qu’il serait peut-être judicieux de laisser la place aux jeunes, confie, sourire aux lèvres, Dominique Buet. L’idée était de protéger la clientèle et de protéger ma collaboratrice qui est premier clerc  ». Un choix loin d’être anodin, puisque l’avocat dijonnais rappelle avoir travaillé huit ans pour Fidal, entre 1984 et 1992. «  C’est le cabinet qui m’a semblé le plus cohérent avec l’activité telle que je la conçois et telle que je l’exerce. Je connaissais la maison et les méthodes et c’est vraiment le métier que j’ai toujours connu, me cantonnant dans le conseil juridique et le fiscal.  »

Antonin Tabard