Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Crédit Agricole souhaite «  faire plus que façonner le territoire »

Banque. À l’occasion de l’assemblée générale du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, son président et son directeur général, Jean-Yves Remillet et Emmanuel Vey, sont revenus sur cette année 2021 si particulière, rappelant leurs engagements en faveur de la jeunesse et illustrant leur capacité à se transformer et à innover, tout en étant prêts à relever de nouveaux défis.

De gauche à droite, Laurent Haro, directeur général adjoint «  pôle territoires et performance  », Emmanuel Vey, directeur général, Jean-Yves Remillet, président, et Aymeric Arzalier, directeur de la transformation et impact, au sein du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne. CACB

« Nous sommes aujourd’hui prêts à relever de nouveaux défis  : faire plus que financer ce territoire, le façonner en détectant, en impulsant et en soutenant de nouveaux projets.  » Lors de son assemblée générale, le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne a dévoilé sa ligne de conduite pour l’année 2022  : se transformer collectivement. Pour ce faire, la banque mutualiste grande spécialiste du monde agricole souhaite être acteur et façonneur d’une société durable, à travers un plan d’actions concret.

Ce dernier sera notamment axé sur la famille avec le développement d’un nouveau modèle relationnel autour de la notion de famille, mais aussi le territoire avec le déploiement d’un nouveau modèle de distribution, ou encore le conseil en mettant l’accent sur les filières du tourisme et de la santé. Entre autres actions, Le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne a annoncé vouloir investir 100 millions d’euros de fonds propres sur le territoire et 50 millions d’euros pour repenser et revaloriser le modèle de proximité.

L’organisme bancaire compte aussi lancer un programme “100 experts de plus”. Enfin, l’entreprise se donne pour objectif de devenir exemplaire en démarrant un programme “zéro carbone” ou encore en signant des accords sur les nouveaux modes de travail. «  Ces ambitions reflètent l’intégration des grands enjeux de la Caisse régionale dans sa politique générale et son projet d’entreprise  », explique l’organisme bancaire.

Acteur majeur de la relance

«  Cette année 2021 si particulière n’a pas mis les projets de nos clients à l’arrêt, bien au contraire, et nous nous sommes mobilisés collectivement pour répondre à leurs attentes et à leurs besoins. Les marchés sont restés dynamiques, nos résultats sont bons et le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne conforte sa place de premier banquier sur le territoire. Les belles performances enregistrées en 2021 renforcent notre solidité financière  », observent Jean-Yves Remillet et Emmanuel Vey. En effet, la banque mutualiste régionale affiche pour année 2021 un produit net bancaire de 330,4 millions d’euros et un résultat net en amélioration de 18,5 % par rapport à l’année 2020 pour s’établir à 87,8 millions d’euros. Si le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne se targue d’être le premier financeur de l’économie, il a financé, en 2021, 11.000 projets immobiliers à hauteur de 1,1 milliard d’euros, et 328 millions d’euros ont été octroyés pour soutenir les projets des professionnels.

«  La caisse régionale s’est fortement mobilisée auprès des jeunes. C’était l’engagement qu’elle avait pris et qu’elle a tenu. La fondation Agir en Champagne-Bourgogne a soutenu 93 associations en 2021. Un fonds d’urgence exceptionnel de 320.000 euros a été débloqué pour venir en aide de manière inédite au tissu associatif local. L’emploi des jeunes a également fait l’objet d’une attention particulière  », complètent-ils. Au total, le Crédit Agricole en Champagne-Bourgogne compte 1.761 collaborateurs, répartis sur 140 agences, au service de plus de 600.000 clients dont près de 26.000 nouveaux.

Antonin Tabard