Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Creusot fera rouler le métro de Tel-Aviv

Exportation. Après avoir décroché le contrat de développement du métro de Tel-Aviv, Alstom Le Creusot confirme une commande de 296 bogies.

Alstom et Israël
Le métro israélien roulera sur du matériel originaire du Creusot.

C’est désormais officiel : le métro de Tel-Aviv (Israël) roulera sur du matériel creusotin. Alstom, à travers le consortium TMT, qui comprend Alstom, l’exploitant de bus Dan Transportation et l’entreprise israélienne de travaux publics Electra vient de décrocher (encore) auprès de la NTA (Metropolitan Mass Transit System Ltd) un contrat pour fabriquer, maintenir et financer la ligne Verte, la plus longue du métro léger de Tel-Aviv, parmi cinq candidatures. Cet investissement de 2,6 milliards d’euros (dont 858 millions destinés à Alstom) vise à optimiser les 39 kilomètres et 62 stations du réseau de la ligne pour assurer le transport des 76 millions de voyageurs prévus en 2030.

Un plan large d’investissement dans les transports

Alstom aura la responsabilité de la conception, l’ingénierie, la fourniture, l’intégration, les essais et la mise en service du système ferroviaire, notamment des voies, de l’électrification, de l’alimentation électrique (système d’économie d’énergie, Hesop), de la signalisation, du système de communication et de la fourniture des 98 voitures Citadis XO5 dont les 296 bogies seront fabriqués au Creusot. Pour Eran Cohen, directeur général d’Alstom Israël : « Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un large plan d’investissement dans les transports mis en place par Israël pour répondre à la demande croissante de mobilité dans le pays et participera au déploiement de l’écosystème ferroviaire et à la création de centaines de nouveaux emplois ».

Antoine Gavory