Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le géant Solvay investit 300 millions d’euros sur son site de Tavaux

Industrie. Solvay va investir 300 millions d’euros dans l’extension et la modernisation de son usine jurassienne de Tavaux pour en faire son plus grand site de production de polyfluorure de vinylidène (PVDF) au monde. Un produit indispensable à la fabrication des futures batteries à autonomie longue pour véhicules électriques.

Implanté dans le Jura depuis 1930, le site de Solvay à Tavaux est l’un des sites industriels les plus importants du groupe chimiste belge. Son activité repose sur la fabrication de produits chimiques fluorés et de polymères de spécialités, y compris le polyfluorure de vinylidène (PVDF), un polymère fluoré thermoplastique utilisé à la fois comme liant et comme revêtement de séparateur dans les batteries lithium-ion, ce qui est essentiel pour créer des performances plus sûres et de plus longue portée.

Le géant Solvay investit 300 millions d’euros sur son site de Tavaux. Solvay

Le PVDF est le composé par excellence des futures batteries à autonomie longue pour véhicules électriques. Solvay va investir 300 millions d’euros dans l’extension et la modernisation de son usine jurassienne de Tavaux pour en faire son plus grand site de production de PVDF au monde et le plus important en Europe. Solvay entend ainsi doubler sa capacité de production de PVDF pour la porter à 35.000 tonnes par an à horizon 2023, afin de répondre à la demande croissante de batteries pour véhicules électriques. Le projet permettra la création d’une centaine d’emplois directs. La décision du chimiste témoigne de son engagement pour construire une filière intégrée des mobilités bas carbone, en industrialisant en France l’ensemble des composants stratégiques.

« La demande de véhicules électriques connaît une croissance massive, explique Michael Finelli, président des plateformes de croissance de Solvay. En plus du PVDF, nous fournissons des matériaux qui permettent aux équipementiers automobiles de réduire le poids des véhicules et leurs émissions de CO2. La transition vers l’électrification devant s’accélérer au cours de la prochaine décennie, nous tirons parti de cette tendance de fond en concentrant nos efforts sur l’innovation qui amènera des nouvelles technologies à nos clients et positionnera Solvay en tant que leader incontesté dans le domaine. Nous sommes en passe de doubler la valeur du marché adressable par véhicule. Nous prévoyons en effet une augmentation de nos ventes sur le segment matériaux d’environ 2,5 milliards d’euros d’ici 2030 ».

Un investissement colossal

Cet investissement sur Tavaux est le fruit d’une parfaite coordination entre l’État, la région Bourgogne Franche-Comté et l’Agence économique régionale de Bourgogne Franche-Comté (AER BFC) qui, dès juin 2021, ont accompagné le projet, en coordination avec Business France. La Bourgogne Franche-Comté renforce ainsi son attractivité en devenant, à la fois une région “hydrogène” et une région incontournable en termes de mobilité électrique.
« Grâce à cet appui décisif, et l’accompagnement coordonné en région Bourgogne-Franche-Comté, nos sites joueront un rôle essentiel dans la fourniture de matériaux avancés révolutionnaires pour la prochaine génération de batteries. En accélérant notre innovation pour les technologies futures, nous apporterons une innovation de rupture tout en créant et en sauvegardant des emplois locaux », défend François Pontais, président de Solvay France.

Le préfet de région, Fabien Sudry, s’est également félicité de l’investissement majeur du groupe Solvay dans son usine de Tavaux. Soulignant que « cet investissement fût notamment possible grâce au soutien de l’État au travers du plan France relance, sur le volet résilience » et ajoutant que : «  Cette annonce témoigne de l’engagement de Solvay sur le site emblématique de Tavaux, mais aussi de la capacité de notre territoire à accueillir des projets de haute technologie, innovants et créateurs d’emplois ».

Frédéric Chevalier