Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Le groupe Duval écrit une nouvelle page de l’écoquartier Vauban

Immobilier. Mercredi 6 octobre, le groupe Duval invitait élus, bailleurs, aménageurs et autres partenaires, à la pose de la première pierre du lot 2 de l’écoquartier Vauban à Besançon. Un projet immobilier de 11.300 mètres carrés comptant des logements, des commerces, des bureaux, ainsi qu’une résidence étudiante de 105 logements.

Tout commence en 2008, suite à la libération du site de la Caserne Vauban par le 19e Régiment du Génie. Construit au tout début du XXe siècle, ce lieu à vocation exclusivement militaire a fonctionné en vase clôt. Entouré d’un mur d’enceinte, la caserne a vu progressivement la ville s’établir autour d’elle et se densifier. Désertée, elle s’inscrivait comme une enclave dans le tissu urbain. C’est pourquoi, la ville de Besançon a souhaité valoriser ce patrimoine militaire d’une surface de sept hectares afin d’y développer un écoquartier à dominante d’habitat.

La démarche retenue s’appuie sur une volonté de développement durable et d’articulation avec l’existant, tout en profitant de la situation exceptionnelle des lieux. Le site de l’ancienne caserne Vauban s’inscrit dans le premier cercle urbain périphérique de la boucle de Besançon. Il se situe en balcon et à proximité directe du centre ville historique. « La constitution d’un nouveau “morceau de ville” permettra de rompre avec le caractère enclavé actuel de l’ilot et représente une véritable opportunité pour renforcer l’organisation du “grand centre”. L’ensemble profitera également de sa proximité avec le Pôle multimodal et tertiaire du site de la gare Viotte », développe les services de la ville.

Le programme prévoit 60.000 mètres carrés de surface planchée dédiés aux logements (près de 800 au total : 20 % de locatif social, 15% d’accession abordable, des logements intergénérationnels et de l’habitat participatif), environ 6.000 mètres carrés de bureaux, commerces et services, ainsi que des équipements et espaces publics. La réalisation comporte trois grandes phases opérationnelles réparties sur plus d’une dizaine d’années. En 2010, le site est acquis par l’établissement public foncier du Doubs pour le compte de la ville. Quatre ans plus tard, un aménageur est désigné : ce sera le Crédit Mutuel-CIC Aménagement Foncier. La première phase de travaux débute en 2016 et les premiers habitants arrivent en mai 2019, dans les trois immeubles édifiés par Alterimmo et SMCI.

12,5 millions d’euros de financement

À ces 91 premiers logements achevés en début d’année, vient, aujourd’hui se succéder la phase 2 des aménagements. Confiée au groupe Duval, elle s’étale sur 11.350 mètres carrés de surface planchée et comprend 5.400 mètres carrés de logements (plus de 360, dont 105 à loyers encadrés et en prêt social de location-accession, confiés au bailleur Néolia ), 2.100 mètres carrés de commerces, dont un Lidl et 560 mètres carrés de bureaux. Également programmé : un parking de 119 places et une résidence étudiante, exploitée par le Crous, de 2.000 mètres carrés comprenant 105 logements, dont le bailleur sera CDC Habitat.

Le groupe Duval est arrivé sur le projet en 2019 après l’abandon d’un premier candidat et la disparition sur Besançon du dispositif de défiscalisation Pinel. Une nouvelle donne économique qui a nécessité une remise en question des bases architecturales historiques, d’un projet chiffré à 12,5 millions d’euros.

« Je suis très heureuse de voir ce projet phare se concrétiser. Figure de proue du futur écoquartier, c’est la première référence bisontine pour le groupe Duval et elle mobilise 120 compagnons. Nous sommes enthousiastes à l’idée de proposer des bâtiments à l’architecture singulière, inspirée des montagnes environnantes, regroupant toutes les commodités garantissant une grande qualité de vie aux futurs riverains. Outre la réalisation d’un bâti performant, utilisant des matériaux écoresponsables et le recours à des solutions énergétiques mobilisant les énergies renouvelables, une attention toute particulière a été portée à l’environnement avec un coeur d’ilot paysager, riche de nombreuses plantations. Par ailleurs, des implantations de nids pour hirondelles ont également été aménagés », a déclaré Sophie Lacogne, directrice régionale Est du groupe Duval, en ouverture de la pose de la première pierre du lot 2 de l’écoquartier Vauban, mercredi 6 octobre à Besançon.

Dernière phase du projet

« Une première pierre qui marque la concrétisation d’un projet enfin remis sur les rails et qui démontre toute l’agilité, la créativité et l’exigence dont a su faire preuve le groupe Duval pour relever ce challenge », a complété Valérie Dubant-Küng, directrice générale de la promotion immobilière du groupe Duval. Cette phase 2 devrait être livrée en juin 2023, amorçant dans la foulée la dernière phase du projet comprenant environ 380 logements, avec, à la clé, des immeubles et des maisons.

Frédéric Chevalier