Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le Groupe François 1er redonne vie à l’ancien Hôtel-Dieu de Dijon

Patrimoine. Au cœur de la nouvelle Cité internationale de la gastronomie et du vin, l’ancien Hôtel-Dieu de Dijon s’est refait une beauté grâce à l’expertise du Groupe François 1er.

L'Hôtel-Dieu de Dijon, au coeur de la Cité internationale de la gastronomie et du vin
Classé monument historique, l’ancien Hôtel-Dieu comprend aujourd’hui 92 logements, du studio au quatre pièces.

Début mai, la Cité internationale de la gastronomie et du vin a ouvert ses portes au public après plus de cinq années de travaux. En son cœur, l’ancien Hôtel-Dieu de Dijon a été entièrement restauré. «  Résultat de l’opération, 92 logements, du studio au 4 pièces. Un parfait équilibre entre la valeur patrimoniale, l’intérêt des matériaux anciens, la fonctionnalité ainsi que le confort des logements  », témoigne le Groupe François 1er. Spécialisé dans la restauration de patrimoines d’exception sur tout le territoire français, cet acteur s’est vu confier en 2017 la réhabilitation de ce remarquable exemple d’architecture bourguignonne. Situé aux portes de l’hyper-centre, rue du Faubourg Raines, dans le quartier Monge, à 800 mètres du Palais des Ducs et États de Bourgogne, ce bâtiment construit au début du XVIIe siècle est aujourd’hui inscrit en totalité au titre des Monuments historiques.

Élevé sur trois niveaux, il s’articule autour de plusieurs cours intérieures pavées, tels des cloîtres et d’une Chapelle. Il bénéficie d’importants éléments architecturaux caractéristiques de l’époque  : toitures en tuile vernissées, vitraux, emmarchements et lucarnes en pierre de taille, bas-reliefs et porches d’entrée. «  Afin de préserver la valeur patrimoniale de ce lieu unique, nous nous sommes associés à Alain-Charles Perrot, architecte en Chef des Monuments historiques et membre de l’Académie des Beaux-arts, confie le Groupe François 1er. La totalité du bâti a été restaurée dans le respect des contraintes architecturales imposées par l’architecte des Bâtiments de France, du choix des matériaux aux techniques de restauration  ».

Redonner vie et splendeur aux éléments remarquables de l’Hôtel-Dieu

Conjuguant préservation du patrimoine et confort moderne, l’opérateur a été sélectionné pour ses savoir-faire uniques et sa recherche de l’excellence patrimoniale. Il a ainsi redonné vie et splendeur à un élément d’architecture remarquable en le réhabilitant en appartements. «  Révisées aux endroits jugés nécessaires, les toitures vernissées ont fait l’objet d’une rénovation par des tuiles similaires aux modèles en place, explique le Groupe François 1er. Un soin particulier a été apporté aux escaliers en pierre ou aux porches d’entrée. De même, des matériaux en bois de même aspect ont été utilisés. Afin de régulariser la composition des façades et apporter de la luminosité aux logements, les lucarnes en pierre ont été restituées en toiture  ».

Les façades solennelles enduites à la chaux et les encadrements en pierre nettoyés ont redonné vie et splendeur au bâti de l’Hôtel-Dieu, empreint de sérénité. Enfin, les cours pavées ont fait l’objet d’un traitement paysager mêlant minéral et végétal. «  Au centre des cours, des espaces verts ont pris place, bordés par des buis préservant ainsi la vue d’ensemble sur les façades, poursuit l’opérateur. Une couverture minérale a été privilégiée pour le reste des cours, soit des pavés et un traitement de sol ayant un aspect de sable. Les accès aux bâtiments sont piétons  ».

Antonin Tabard