Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le groupe Idelians réinvente le logement social de demain

Logement. Deux ans après sa création, le groupe Idelians a dressé un état des lieux de ses actions en faveur du logement social et du développement des Offices publics de l’habitat.

De gauche à droite, Jacques Chambaud, directeur général d’Hamaris (OPH de la Haute-Marne), Christophe Bérion, directeur général d’Orvitis (OPH de la Côte-d’Or), Karine Lascols, directrice générale de Domanys, Yves Magdelaine, directeur général de Grand Dole Habitat et président du Directoire d’Idelians et François-Xavier Dugourd, président du conseil de surveillance d’Idelians. Idelians

Lundi 4 avril, le groupe Idelians est revenu sur ses deux années d’existence. L’occasion pour François-Xavier Dugourd, son président, de présenter ce regroupement de quatre offices publics de l’habitat (OPH) et comment ce dernier permet d’agir directement sur l’économie locale et l’aménagement des territoires, tout en innovant pour inventer l’habitat de demain. En effet, le 17 février 2020, Orvitis s’est associé avec les OPH Domanys (Yonne) et Grand Dole Habitat (Jura) pour créer Idelians. Un regroupement qui leur a ainsi évité la fusion et qui s’est conclu sous la forme d’une société de coopération anonyme (SAC). Alors qu’au 1er janvier 2021, Hamaris (Haute-Marne) a rejoint le regroupement, Chaumont Habitat devrait en faire de même d’ici le 1er janvier 2023.

Avec une synergie d’investissement de quelque 77 millions d’euros fléchés vers la construction, la rénovation et l’entretien de l’habitat, et plus de 31.000 logements soit pas moins de 1,2 milliard d’euros d’actifs, «  le groupe Idelians (45 collaborateurs, Ndlr) est une référence nationale parmi les 53 SAC créées en France, de par son niveau de mutualisation, tant sur les achats que sur la relation client, mais aussi sur les systèmes d’information au travers du groupement d’intérêt économique Numélians et ses 25 collaborateurs, ou encore sur le contrôle de gestion  ».

En s’appuyant sur l’expérience et les expérimentations des quatre OPH du groupe, Idelians innove pour proposer une offre d’habitat adaptée aux différents moments de la vie. «  Développée par Domanys, l’offre “tout compris” Locizy s’adresse aux jeunes actifs de moins de 30 ans à la recherche de logements de petites typologies ou encore de colocations, indique le groupe. Pour les ménages, l’offre Im-Ô, en cours de construction, vise à faciliter l’accès au logement intermédiaire et à l’accession à la propriété. Enfin, développée par Orvitis, Sérénitis s’adresse aux plus de 65 ans autonomes et aux personnes en situation de handicap pour un habitat adapté à coût modéré  ».

Une dimension régionale et des actions locales

De son côté, Charlotte Limousin, directrice de l’association Delphis, est revenue sur les résultats d’une étude pour comprendre les actions d’Idelians en faveur de l’inclusion, du pouvoir d’achat et de la transition énergétique. En effet, si 77 millions d’euros ont été investis dans le patrimoine d’Idelians en 2020, faisant travailler plus de 1.000 entreprises grâce notamment à l’attribution de près de 400 marchés et générant 750 équivalents temps plein indirects et induits dans la filière du bâtiment, le groupe s’est fixé deux missions  : accompagner les collectivités dans leurs projets d’aménagement, de la conception jusqu’à la réalisation, et apporter des solutions d’habitat pour tous et proposer un parcours résidentiel accessible de son premier à son dernier logement.

«  Plus de 57.000 personnes sont logées avec une offre abordable (439 euros par mois pour un logement individuel d’une surface de 77 mètres carrés, contre 517 en moyenne dans le privé, ou encore 304 euros par mois pour un logement collectif de 59 mètres carrés contre 474 dans le privé) qui contribue à la préservation du pouvoir d’achat  », explique l’étude. Enfin, près de 985.000 euros ont été dépensés pour la réalisation de travaux d’adaptation au vieillissement ainsi qu’au handicap dans 437 logements du parc et 18 millions d’euros ont été investis dans des travaux d’éco-rénovation pour améliorer les performances énergétiques du parc du groupe Idelians.

Antonin Tabard