Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Le Petit Bourguignon voit plus grand

Développement. Après avoir lancé, en 2019, la marque Le Petit Bourguignon, en parallèle des cafés Biacelli développés par l’entreprise paternelle éponyme, Thomas Roizot a racheté la société familiale en mai, cette année, et vient d’investir 800.000 euros pour accompagner le développement de ces deux marques.

Thomas Roizot, dirigeant de la société Le Petit Bourguignon Torréfaction (LPBT). JDP

L’heure n’est pas à la sieste pour Le Petit Bourguignon. Bien au contraire ! La marque créée par Thomas Roizot, qui ambitionne de devenir la référence régionale du café gastronomique, est en plein développement. Fils de Paul Roizot - maître torréfacteur Bourguignon créateur, à la fin des années 1990, des cafés Biacelli reconnus dans le monde de l’hôtellerie et de la restauration, Thomas Roizot a repris l’entreprise familiale fin mai, dans une démarche de continuité, mais également d’innovation et d’ouverture à la clientèle grand public. C’est ainsi, qu’il a souhaité dupliquer la notoriété de Biacelli auprès du grand public par le biais d’une nouvelle marque ancrée dans son territoire : Le Petit Bourguignon, lancée en 2019. Un lancement qui rimait avec la conquête du marché du café en capsules, compatibles Nespresso.

« Ce nouveau positionnement était également pour moi une opportunité de rajeunir l’entreprise, de l’inscrire dans une démarche responsable, engagée, soucieuse de son impact social et environnemental. » Ainsi à l’intérieur de ces capsules : des grands crus de café issus de l’agriculture biologique et respectant le commerce équitable (certification Ecocert et Max Havelaar). « Par ailleurs, les capsules sont 100 % biodégradables, la torréfaction locale et le choix d’une distribution volontairement limitée à la région (supermarchés, magasins de proximité, indépendants, épiceries fines et enseignes bio...) assurent une plus faible empreinte carbone à nos produits. Enfin, tous nos partenaires sont Français, voire même Bourguignons : le design de nos boîtes de capsules imaginé pour être interpellant et se distinguer de l’existant est dijonnais, le carton issu du recyclage provient d’une entreprise du Haut-Jura et est le fruit d’un travail d’écoconception réalisé en partenariat avec l’AER et Bpifrance... », précise le dirigeant.

« Ces ambitieux développements visent à accroître notre notoriété en direction du grand public »

Et c’est pour poursuivre dans cet esprit de proximité que Thomas Roizot vient de mettre en ligne un tout nouveau site internet, fruit d’un partenariat local avec la société dijonnaise 3COM-Médias, dirigée par Émilie Tomasso, qui propose une boutique en ligne uniquement ouverte au clic&collect. « Les commandes seront à retirer sur notre site de production, 7 boulevard Eiffel à Longvic, uniquement le matin de huit heures à midi. L’après-midi étant réservé à des parcours, pour petits groupes, de découverte des sens et des arômes, associés à des dégustations et des visites de torréfaction ».

Un café jugé "très bon" par Alain Ducasse

Parallèlement, l’entreprise de torréfaction rebaptisée LPBT, pour Le petit Bourguignon Torréfacteur, forte de ses deux marques : Biacelli et Le petit Bourguignon, réalise une levée de fonds de 800.000 euros, après de partenaires privés, bancaires et de Bpifrance. Un investissement que la société lauréate du Trophée "made in Côte-d’Or" 2021 entend utiliser en majeure partie (750.000 euros) dans des travaux liés à son unité de stockage et de conditionnement du café. « Ces ambitieux développements visent à accroître notre notoriété en direction du grand public », témoigne Thomas Roizot, qui bénéficie déjà de belles recommandations.

Le Petit Bourguignon a ainsi été choisi comme café partenaire des Journées mondiales de l’oeuf en meurette, qui se sont tenues les 9 et 10 octobre au Clos de Vougeot. C’est également, en septembre, sur le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (Sirha) à Lyon que la marque a été repérée et plébiscitée par le chef français le plus étoilé au monde : Alain Ducasse.

Frédéric Chevalier