Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Le train de la relance s’arrête en gare de Besançon

Le mercredi 29 septembre, le train de la relance fera une escale en gare de Besançon Viotte. A côté des spots publicitaires et des annonces médiatiques, il va donner l’occasion aux habitants du territoire de venir constater l’implication de l’Etat à deux pas de chez eux.

Le train de la Relance s’arrête en gare de Besançon le 29 septembre. DR

Ce sont 1.7 milliards d’euros qui ont été accordés à la région Bourgogne Franche-Comté par le plan de relance, autour de trois volets : écologie, compétitivité et cohésion. Concrètement, cela prend la forme de subventions aux ménages dans le cadre de « MaPrimeRénov’ », de travaux de modernisation pour les infrastructures d’eau et d’assainissement dans les communes, de requalification de friches industrielles ou urbaines. Ce soutien passe également par 721 projets d’investissement d’entreprises partout sur le territoire. « Accompagner le plan France relance, c’est veiller au renforcement des atouts et de l’expertise des entreprises dans des secteurs porteurs : santé, agro-alimentaire, véhicules du futur, filière hydrogène » précise Natacha Vieille, sous-préfète à la Relance auprès du Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté. Dans le Doubs, Cuinet Solutions Déchets, collectrice de déchets d’entreprise depuis 2016, a profité de cette manne financière. L’entreprise a pu initier un investissement de 3.5 millions d’euros pour réaliser son propre centre de tri et de traitement avec une aide du plan de relance équivalent à 15% du budget global.

Un train pour tout savoir

Pour découvrir les projets soutenus et les travaux accompagnés par l’Etat, le train de la relance ouvrira ses portes de 10h à 18h, sur la voie A de la gare de Besançon Viotte. A travers des témoignages et des animations, le train de la relance invite les bisontins à mesurer l’impact du programme sur leur territoire et d’en constater les effets et les résultats concrets. Les visiteurs pourront tendre une oreille pour écouter les porteurs d’initiatives positives ou participer au village de l’emploi, sur le parvis de la gare, entre 13h et 17h30. Près de 20 recruteurs seront présents, représentant des secteurs allant du tourisme à l’accompagnement du vieillissement, des transports au bâtiment. En parallèle, le hall de la Maison des étudiants de l’université de Franche-Comté accueillera les rencontres « 1 jeune, 1 solution ». Recherche d’emplois, job étudiant, alternance, entreprenariat chez les jeunes seront au programme.

Nadège Hubert