Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Les Toits de Lili lancent un format de vente immobilière inédit

Immobilier. L’agence immobilière dijonnaise innove avec une première vente aux enchères immobilière progressive. Un format inédit sur le marché dijonnais.

DR

Si les ventes aux enchères immobilières sont un outil principalement utilisé dans le domaine judiciaire, il reste encore rare dans le cadre d’une vente classique. L’agence immobilière dijonnaise novatrice Les Toits de Lili est d’ailleurs la première à lancer ce format à Dijon.

«  Ce format s’inscrit pleinement dans le cadre d’une vente classique, précise Magali Gros, responsable d’agence. Le vendeur choisit ce mode de vente après signature d’un mandat exclusif. Nous estimons la valeur du bien et les potentiels acquéreurs nous contactent pour le visiter sans quoi ils ne pourront accéder à la vente. Après vérification de leur solvabilité, nous proposerons au vendeur toutes les offres qui répondront à ses critères et pas seulement la plus haute ni la première, comme dans le cadre d’une vente classique  ».

Meilleure vision du marché

Si le format a rapidement plu à l’agence dijonnaise adepte de l’innovation et désireuse de faire évoluer le métier, il n’en restait pas moins primordial pour Les Toits de Lili que le système devait être juridiquement très clair pour l’agence et les clients. «  Nous fixons un prix de base et le vendeur nous indique un prix de réserve. L’avantage pour les acquéreurs, c’est qu’ils sont ainsi sur un même pied d’égalité. Et pour le vendeur, cela peut aussi lui permettre de tester rapidement le marché, parfois même de se rendre lui-même compte que son bien ne valait peut-être pas ce qu’il imaginait  », confie Magali Gros.

Pour sa première vente aux enchères immobilière, Les Toits de Lili propose à la vente un bien d’exception de 254 mètres carrés au centre-ville de Dijon. Après visite, les potentiels acquéreurs pourront préparer leur dossier et s’inscrire pour pouvoir participer aux enchères, via la plateforme Winup, le 3 avril à 11 heures. «  Nous laissons entre deux et trois semaines aux clients pour visiter le bien. Ça redonne du poids à l’acquéreur sur la négociation, et à l’issue de la vente, le vendeur a un délai de 48 heures pour accepter une offre ou toutes les refuser.  »

Antonin Tabard