Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Maliterie déploie son réseau dans le Doubs

Textile. Fabricant de literie et de sièges de relaxation, Maliterie prévoit d’atteindre 75 magasins d’ici 2023 et ainsi de doubler ses points de vente. L’ouverture de celui de Montbéliard porte le nombre à 44 avec un concept identique, celui de magasin du fabricant visant à faire profiter de prix usine aux clients.

Maliterie poursuit le déploiement de son réseau en ouvrant un magasin de fabricant à Montbéliard. Maliterie

Vendre en direct, sans intermédiaire, permet aux clients des magasins Maliterie de profiter de prix 30 à 40% moins cher que dans les circuits de distribution traditionnels, sur le principe d’un magasin d’usine. Historiquement implanté à côté du Mans depuis 1945, le fabricant de literie et de fauteuils de relaxation a mis en place ce concept de vente directe en 2011.

Il lui a permis de faire face à la crise sanitaire mieux que certains concurrents, n’enregistrant que 3% de baisse de son chiffre d’affaires contre 10%. Ce succès a incité Maliterie a lancé son plan Cap 75 qui consiste à étendre son réseau sur le territoire pour passer d’une trentaine à 75 magasins d’ici 2023. Premier fabricant français de literie assurant la vente directe de sa production via son réseau national, l’entreprise familiale affichait un chiffre d’affaires de 18,5 millions d’euros en 2020.

Maliterie en Bourgogne-Franche-Comté

En 2016, l’enseigne aux 120 salariés rachetait l’usine Chaillard en Haute-Saône, à 15 kilomètres de Besançon et installait un magasin adossé aux ateliers. En novembre 2021, elle poursuit son implantation dans la région en ouvrant un nouveau magasin à Montbéliard. Cette nouvelle adresse, le 44ème magasin Maliterie de France, expose la gamme complète du fabricant et s’appuie sur deux vendeurs pour conseiller les clients.

Matelas, sommiers et accessoires literie, mais aussi fauteuils et canapés, fixes ou relaxation, convertibles ou non sont disponibles sur place mais sans stock. Avec ce nouveau magasin, l’enseigne veut créer un relais de proximité en complément de son site web.

Nadège Hubert