Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Métalliance s’exporte au Japon

Industrie. Spécialisée dans l’étude et la réalisation d’équipements industriels et d’engins mobiles, Métalliance à Saint-Vallier (Saône-et-Loire) vient de livrer deux véhicules multiservices pour le tunnel du Metropolitan Inter-City Expressway dans la région de Tokyo au Japon. D’autres suivront.

Metalliance, qui fait partie du groupe d’engineering régional Gaussin depuis juillet 2020, livre actuellement des véhicules au Japon. Metalliance

Au total, huit véhicules conçus par Métalliance en Saône-et-Loire seront utilisés au Japon pour le tunnel du Metropolitan Inter-City Expressway dans la région de Tokyo d’ici fin 2022. L’entreprise bourguignonne, créée en 1923, conçoit et fabrique des équipements industriels ainsi que des engins logistiques utilisés tant dans le secteur des travaux pour le rail et la route que pour la construction de tunnels.

Alors que deux véhicules viennent d’être livrés, cette commande globale confirme la présence de Metalliance au Japon puisqu’elle avait déjà livré deux trains sur pneus dans le cadre du Shonan Road Tunnel Project. Cette fois, Metalliance participe à un chantier d’envergure au pays du soleil levant puisque le Metropolitan Inter-City Expressway vise non seulement à décongestionner le trafic à Tokyo, mais également à revitaliser de nombreux quartiers de la métropole, le tout en incluant de fortes exigences environnementales.

Une technologie française

Dans le cadre de ce projet, les engins livrés par Metalliance se distinguent par leur système de guidage automatique. En effet, deux d’entre eux bénéficient de cette technologie qui optimise la capacité à faire demi-tour. Un atout notable pour des véhicules destinés à être utilisés dans un tunnel bi-tubes intégrant une cavité creusée dans laquelle les engins semi-automatisés, feront demi-tour de manière automatique.

Le conducteur présent ne sera alors chargé que de la gestion de l’accélérateur et du frein. Face à un environnement susceptible d’évoluer au gré des travaux, le guidage des véhicules est par ailleurs paramétré pour détecter les obstacles sur la trajectoire grâce à la présence caméras 3D.

Nadège Hubert