Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Migennes : une unité de méthanisation en projet

Énergie. Lors de son dernier conseil municipal, la cité cheminote a décidé de céder plusieurs parcelles à la société Engie Bioz. Cette dernière souhaite y implanter dans deux ans une usine de transformation des déchets ménagers en biogaz.

Alors que la fermeture programmée de l’entreprise Benteler Automotive - le deuxième employeur de la ville avec 400 salariés - concentre toutes les attentions dans le bassin migennois, la municipalité a fait part de l’intention de l’opérateur Engie Bioz de s’installer sur le territoire de la commune. Une petite éclaircie dans un environnement économique bien sombre.

Le maire de la ville, François Boucher, a annoncé qu’allait être cédée à l’opérateur, pour 370.000 euros, une superficie de près de 35.000 mètres-carrés afin d’installer une usine de méthanisation. Après l’obtention des autorisations administratives et environnementales, le site pourrait être opérationnel dans deux ans. Il vise à transformer les déchets organiques de la collectivité, ainsi que les déchets agricoles, issus des exploitations locales en « gaz vert » qui sera réinjecté dans le réseau de distribution.

Avec près d’une vingtaine d’installation en fonctionnement sur le territoire national (soit 350 gigawatts-heure d’énergie produite par an), Engie Bioz s’impose comme l’un des leaders de la méthanisation territoriale initiée, en partenariat, avec les collectivités et les acteurs économiques locaux.

Un poids lourd du biométhane

Le 14 octobre dernier, Engie Bioz a inauguré dans le Loiret limitrophe, la centrale biogaz de Chaumont, située sur les communes de Pannes et de Corquilleroy, dans l’agglomération de Montargis. Cette deuxième installation dans ce département est similaire à celle qui devrait être implantée dans l’Yonne. Après 18 mois de travaux et 8,5 millions d’euros d’investissement, l’unité de méthanisation, qui fédère près d’une quarantaine d’exploitants agricoles, produit 68 tonnes de biométhane par jour.

Stéphane Bourdier