Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Monnot TIM poursuit son développement

Industrie. Filiale du groupe beaunois Monnot, spécialiste des pièces unitaires et des petits ensembles pour l’industrie, Monnot TIM finalise un investissement de deux millions d’euros avec le soutien du plan de relance tandis que le groupe construit une extension pour suivre la croissance de l’ensemble de ses activités.

Monnot TIM poursuit son développement
Monnot TIM a investi deux millions d’euros soutenu par France Relance pour moderniser son activité de fabrication de pièces pour l’industrie. (Crédit : Nadège Hubert)

Quatre tours à commande numérique, deux centres d’usinage, une machine de marquage laser pour la traçabilité, un projecteur de profil numérique destiné au contrôle, une machine d’électroérosion fil pour la découpe du métal… Monnot TIM finalisera à la mi-octobre un investissement de deux millions d’euros avec l’arrivée des derniers équipements.

Alors que l’entreprise, spécialiste de la pièce unitaire et des petits ensembles pour les industriels de tous secteurs, prévoyait de réaliser la modernisation et la numérisation de son parc machine sur une période de dix ans, elle a profité du plan de relance pour réduire ce délai à deux ans et bénéficié d’un financement de l’État à hauteur de 42%. « Nous avons multiplié par trois le chiffre d’affaires entre 2018 et 2021 soit 3,5 millions d’euros. Nos clients industriels nous ont toujours sollicité avec des demandes croissantes en quantité pour lesquelles nous voulions renforcer la qualité » explique Julien Dupont, directeur général de Monnot TIM. 

Agrandir les équipes et les locaux

Monnot TIM poursuit son développement
Julien Dupont, directeur général de Monnot TIM, met l’accent sur la forte croissance que connait la société depuis trois ans, investissant et recrutant pour suivre cette tendance. (Crédit : Nadège Hubert)

En parallèle, le groupe industriel aux 80 salariés répartis entre les trois filiales, Monnot TIM, Monnot Prod et Monnot LMT, multiplie les recrutements. « Nous avons organisé une job session avant l’été et embauché 14 personnes. Nous avons encore des postes à pourvoir. » Misant sur l’inclusion, l’entreprise s’ouvre à tous les profils, de la jeune femme en alternance sur un poste de technicienne d’usinage à un agriculteur en reconversion. « Nous avons encore des postes à pourvoir. » Cette croissance s’accompagne également d’un investissement dans le bâti puisque le groupe Monnot débloque environ un million d’euros pour construire une extension de 800 mètres carrés. « Nous avions un chapiteau qui devait être temporaire mais qui est en place depuis trois ans. » Le nouvel espace accueillera notamment les équipes de Monnot LMT, leader mondial dans la fabrication de machine-outil pour la tonnellerie.

Nadège Hubert