Informations régionales économiques et juridiques
93e année

NP Simonin veut faire des économies… d’énergie

Énergie. Dans le Doubs, l’entreprise NP Simonin s’engage sur la voie de la transition énergique, indispensable pour l’industrie de demain. Pour ce faire, elle a choisi la voie de la formation Prorefei et multiplie les améliorations pour réduire sa consommation d’énergie.

NP Simonin a engagé en 2020 sa transition énergétique et poursuit sur sa lancée depuis. NP Simonin

Fabricant de pièces plastiques pour le secteur automobile, NP Simonin s’appuie sur deux sites, à Beure et à Saône, et compte sur le travail de 260 salariés. Son activité fonction en totalité à l’électricité, engendrant un bilan carbone et une dépense énergétique que l’entreprise veut réduire. En ce sens, elle a décidé, en 2020, de former son responsable maintenance sécurité et énergie à cette problématique pour qu’il devienne référent énergie.

« Au cours de cette formation, j’ai d’abord eu un mooc revenant sur les fondamentaux de l’énergie puis un stage de deux jours pour travailler concrètement sur la décarbonisation de l’entreprise » précise Sébastien Maréchal. Il a ainsi défini les usages les plus consommateurs d’énergie : l’atelier d’injection, la production de froid et l’utilisation d’air comprimé, et a évalué sur quel levier intervenir.

Des actions et des projets

De la problématique de consommation d’énergie jusqu’aux investissements nécessaires, Sébastien Maréchal a étudié les actions à mener. « Nous avons changé l’éclairage de l’atelier pour des LED. Cet investissement de 36 000 euros a été amorti en moins d’un an. » Par ailleurs, parmi les 42 presses à injecter utilisées et fonctionnant à l’hydraulique, deux ont été remplacées par des presses totalement électriques, consommant 40% d’énergie en moins. NP Simonin a également changé en 2021 son groupe assurant la production de froid pour une solution plus performante.

« Le budget de 275.000 euros a bénéficié d’une aide de 250.000 euros par l’intermédiaire des CEE. » NP Simonin entend réduire de 10% sa consommation d’énergie d’ici 2024. Pour y parvenir, le référent énergie prévoit de changer les éclairages de la zone de stockage ou encore un pilotage intelligent des compresseurs ainsi qu’un plan de comptage pour mieux maitriser ses consommations. « Pour l’heure, nous en sommes à 7,6% de consommation d’énergie en moins. »

Nadège Hubert