Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Peugeot Motocycles, entre optimisme et doute

À Mandeure (Doubs), Peugeot Motocycles fabrique son modèle phare, le scooter à trois roues Métropolis. Après avoir obtenu gain de cause pour trois plaintes du groupe italien Piaggio pour contrefaçon, le véhicule est encore pointé du doigt et son constructeur condamné par la justice française.

Dans l’usine de Mandeure dans le Doubs, la production du Métropolis se poursuit malgré la condamnation pour contrefaçon face à Piaggio. Peugeot Motocycles

Peugeot Motocycles a été condamné à payer une amende de 1.5 million d’euros, perdant son procès pour contrefaçon contre Piaggio. « L’accusation porte sur un composant de leur véhicule MP3 et de notre Métropolis qui agit sur le mécanisme qui bloque la suspension antérieure, il s’agit d’un concept de mobilité » explique Costantino Sambuy, PDG de Peugeot Motocycles. Depuis 2014, la marque italienne attaque le français sur quatre brevets. Le premier n’a pas abouti et la marque au lion en a gagné deux mais vient de perdre sur le dernier. Pour autant, le directeur général n’est pas inquiet des suites de la procédure. « Nous avons fait appel en considérant la condition suspensive mais nous continuons dans la même direction, convaincu d’avoir raison sur ce brevet également. » Les 350 salariés de Mandeure poursuivent donc la production du Métropolis trois roues qui ne peut plus être commercialisé en Italie et en France le temps de la procédure. A défaut, le constructeur encourt une amende de 6.000 d’euros pour chaque exemplaire de Métropolis vendu. 

Ralenti mais pas stoppé

Outre ce revers, Peugeot Motocycles doit faire face à un retard dans le développement de certains produits mais aussi, comme tous les secteurs d’activité, à une pénurie de matériaux. « Cette situation impacte notre usine en Chine et pourrait se répercuter à Mandeure.  » Pour l’heure, après avoir enregistré l’une de ses meilleures années avec 72 000 véhicules vendus en 2020, malgré le confinement, Peugeot Motocycles suit la même tendance après un excellent deuxième trimestre. « Nous avons mis en production une nouvelle version du Métropolis qui va donner de l’activité et nous préparons un nouveau véhicule pour 2022, en plus des série Métropolis et Pulsion » détaille Costantino Sambuy. Malgré tout, les équipes vont connaitre des périodes de travail chômé sur la fin d’année 2021.

Nadège Hubert