Informations régionales économiques et juridiques
93e année

SoBag entre investissement et innovation

Environnement. De l’agriculture au BTP, les sacs géants aussi appelés Big Bag s’utilisent dans de nombreux secteurs d’activité, partout dans le monde, créant un environnement particulièrement concurrentiel. Pour se démarquer, SoBag à Blanzy en Saône-et-Loire, mise sur l’innovation et investit pour améliorer ses process.

SoBag veut automatiser son process pour réduire les coûts et ainsi décrocher de nouveaux marchés pour créer de nouveaux emplois. SoBag

Depuis 2012, SoBag créé des emballages de grande contenance supportant jusqu’à deux tonnes. Sur ce marché mondial au prix d’une main d’œuvre variable, l’entreprise de Blanzy s’illustre avec des solutions sur mesure, de la petite à la grande série. « Certains secteurs comme l’agroalimentaire, la pharmaceutique ou les déchets dangereux imposent des normes et une hygiène plus poussées » détaille Astrid Bolot, responsable de la communication. Le savoir-faire de SoBag garantit que le contenant n’interfère pas avec le contenu et n’en modifie pas les caractéristiques. SoBag a déposé cinq brevets que ce soit pour assurer une étanchéité ou éviter des réactions physiques.

« Le dernier en date concerne le transport maritime avec une enveloppe interne aux containers qui permet de transporter 25% de matière en plus. » Un atout à l’heure où les prix du transport flambent et que les entreprises tentent de réduire leur empreinte carbone. « Nous innovons sur les matériaux en fonction du contenu mais nous prenons en compte toute la chaîne de valeur pour adapter notre BigBag aux machines, à l’écoulement mais aussi au transport pour en tirer le meilleur. »

Améliorer les process

Dans le cadre de France Relance, SoBag bénéficie d’une subvention de 34% d’une enveloppe globale de 900.000 euros pour développer la digitalisation de son activité. « La confection, bien que traditionnelle, produit des données à utiliser. Nous allons également intégrer un cobot, un empileur automatique, pour améliorer les conditions de travail de nos collaborateurs. » En parallèle, SoBag travaille sur l’automatisation de son process de couture afin de réduire les coûts. Dernier volet de cet investissement, l’installation de panneaux solaires devrait produire 40% de l’énergie consommées par le site industriel.

Nadège Hubert