Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Subotaï veut mettre les porteurs de projet sur de bons rails

Communication. Dans le cadre d’un partenariat signé avec BGE Nièvre-Yonne en mars, l’agence de communication sénonaise entend s’investir auprès des créateurs et repreneurs d’entreprise pour échafauder leur stratégie de communication. Un accompagnement parfois primordial à la pérennité de l’entreprise.

Julie Trivier et Pierre Miguel, créateurs de Subotaï. DR

Dans le nord du département, l’agence spécialisée dans les solutions numériques s’est forgée une image singulière dans un secteur à la concurrence exacerbée. Créée il y a un peu plus de cinq ans par Julie Trivier et Pierre Miguel, Subotaï s’est passionnée, dès le début de l’aventure, pour les projets portés par les acteurs économiques de son territoire, de l’Yonne ainsi que de la Seine-et-Marne et plus largement de l’Île-de-France.

« Notre clientèle est composée essentiellement d’associations, de PME et de collectivités territoriales », précise le cofondateur. « Notre connaissance du tissu économique nous permet de proposer des solutions adaptées avec simplicité, agilité et réactivité. » Un ancrage territorial payant puisqu’en deux ans, les deux associés ont vu doubler leur chiffre d’affaires, malgré la crise sanitaire.

Warning : Fatal Error

C’est dans ce même esprit de proximité que l’agence sénonaise - membre de BGE Nièvre-Yonne depuis trois ans - a souhaité accompagner les porteurs de projet de l’association en leur proposant des tarifs préférentiels pour leur stratégie de communication. Identité visuelle, charte graphique, site internet, boutique en ligne, application, des outils indispensables auxquels les chefs d’entreprise ne pensent pas toujours au lancement de leur activité.

« BGE avait besoin d’un partenaire de confiance dans le domaine de la communication », résume Pierre Miguel. Depuis quelques mois, Subotaï est agréée centre de formation ce qui offre la possibilité à ses clients de se familiariser avec l’administration, l’animation et le référencement de leur site, ou à la création de contenus, tout en étant financés par leur Opco (opérateur de compétence). « Il est important de rencontrer les entreprises au début de leur création afin de construire une stratégie sur mesure et de les accompagner pour leurs premiers pas sur le web. » Et éviter des erreurs qui peuvent être parfois préjudiciables.

Stéphane Bourdier