Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Terreal récupère la chaleur de ses fours et réduit sa facture de gaz

Energie. Après les fours alimentés par les déchets ménagers, Terreal investit deux millions d’euros dans un programme d’énergie vertueux.

Terreal investit deux millions pour récupérer la chaleur de ses fours
L’équipe de Terreal, sur le site de Chagny en Saône-et-Loire (Credit : Terreal)

Déjà en 2015, Terreal, fabricant de tuiles et de matériaux en terre cuite pour la construction, qui exporte chaque année plus de 20 millions de mètres carrés, avait innové en alimentant ses fours grâce au biométhane produit pas les déchets ménagers. Aujourd’hui l’entreprise de Chagny, qui dans le cadre de son plan pour la transition énergétique entend réduire de 30 % ses émissions carbone sur d’ici 2030 par rapport à 2015, investit deux millions d’euros pour récupérer l’énergie produite par les 184 mètres de ses fours lors de la cuisson. Le tout, pour alimenter son site en énergie et réduire sa consommation de gaz naturel de 54% par an. Une opération qui permettra aussi d’éviter le rejet de 1.675 tonnes de CO² par an, soit l’équivalent de 130 vols Paris-Marseille en avion, indique le groupe.

Installé en décembre dernier mais inauguré le 22 juin, l’échangeur thermique financé à hauteur de 45 % par l’Ademe et la région Bourgogne Franche-Comté a déjà fait ses preuves. Implantée sous le nom de Tuiles bourguignonnes de Chagny depuis 1881 à Chagny, la première usine, devenue Terreal en 2003, est agrandie par une seconde en 2007 (pour un investissement de 80 millions d’euros) qui font toutes les deux partie des plus modernes du groupe qui réalise 626 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 3.300 personnes dans le monde. Sur ses deux sites de Chagny, l’entreprise produit 150.000 tonnes de tuiles par an, soit 90 maisons par jour.

Antoine Gavory