Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un avenir durable au Crédit Agricole de Franche-Comté

Initiative. Le Crédit Agricole Franche-Comté lance une consultation « Pour un avenir durable » jusqu’au 31 mars.

DR

« Je suis convaincu que, oui, les banques ont un rôle majeur à jouer dans certaines transitions, notamment en termes de protection de l’environnement. En tant que premier financeur de l’économie locale et première banque régionale, nous avons une responsabilité envers le territoire franc-comtois et ses habitants. Je suis également persuadé qu’ensemble nous pouvons contribuer à créer les conditions d’un avenir durable localement », affirme Franck Bernard, directeur général du Crédit Agricole de Franche-Comté. C’est pourquoi, la banque mutualise vient de lancer une consultation « Pour un avenir durable » qui se poursuivra jusqu’au au 31 mars.

Imaginer des solutions concrètes

Par ce biais, la Banque verte entend multiplier l’impact de ses actions RSE, tant elle est consciente que sa position de partenaire de référence de l’agriculture lui confèrent une responsabilité particulière vis-à-vis de la protection de l’environnement. Cette consultation qui implique dans un premier temps ses collaborateurs et administrateurs, puis ensuite ses clients et enfin l’ensemble des citoyens francs-comtois vise à répondre à la question : comment le Crédit Agricole de Franche-Comté peut-il aider à relever les enjeux climatiques ?

Avec comme objectif d’imaginer et de construire de véritables actions innovantes et autres solutions concrètes en adéquation avec les préoccupations de la société, des entreprises, des filières et des citoyens. « Nous ne résoudrons pas seuls les conséquences de la crise climatique, mais nous souhaitons agir à notre échelle et nous avons besoin de vous pour prioriser nos actions », appuie Franck Bernard. À partir du 15 avril, les résultats de cette consultation seront analysés et publié et en septembre les engagements de la banque seront communiqués.

Frédéric Chevalier