Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Un demi million d’euros en faveur des étudiants francs-comtois

Solidarité. Après une année 2020 marquée par une crise sanitaire sans précédent, le Crédit Agricole Franche-Comté a décidé d’allouer 500.000 euros en soutien aux étudiants.

De très longue date, par sa politique de recrutement ambitieuse, son action historique en faveur de l’alternance, son soutien au sport amateur, véritable levier d’insertion, le groupe Crédit Agricole est mobilisé en faveur des jeunes. Face à la crise sanitaire qui a touchée ces publics de plein fouet, cette mobilisation de la banque mutualiste en direction de la jeunesse prend aujourd’hui une dimension nouvelle en Bourgogne Franche-Comté avec la naissance d’un dispositif régional de soutien aux étudiants d’un montant total de 500.000 euros. « L’idée d’agir en direction de nos étudiants remonte à l’année dernière. À cette époque, nous parlions - à juste titre - beaucoup de nos ainés. Les jeunes étaient alors les grands oubliés de la crise. Aujourd’hui les choses se sont inversées. Il était urgent pour nous d’agir, de ne pas rester sur le bancs de touche... Fidèle aux valeurs franc-comtoises de solidarité et d’entraides, nous n’avons ainsi pas attendu que cela vienne du groupe pour bouger. Ce que nous mettons en œuvre ici n’a, à ma connaissance, pas d’équivalent ailleurs, affirme Franck Bertrand, directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté. À Besançon, nous avons été sensibilisé par nos partenaires banques alimentaires, comme le centre des Restos du Cœur qui actuellement accueille de plus en plus d’étudiants. Sur les 600 foyers inscrits depuis fin novembre, 20 % sont des étudiants. Du jamais vu pour les bénévoles qui y voient l’impact direct du coronavirus. C’est ainsi que nous avons validé en conseil d’administration un plan de soutien aux étudiants d’un demi million d’euros ». Ce plan se décompose en quatre axes majeurs :

  • 150.000 euros pour les dons alimentaires et premières nécessités.
  • 100.000 euros pour le bien-être et la santé mentale.
  • 150.000 euros pour l’emploi et la pédagogie.
  • 100.000 euros pour des bons plans bancaires et un accompagnement financier.

« L’essentiel de l’utilisation de ces enveloppes, en particularité l’enveloppe de solidarité, est laissé à l’appréciation des agences et présidents de caisses locales afin de capitaliser sur les partenariats de proximité qu’ils peuvent avoir avec les étudiants, les professionnels, les commerçants et les associations d’entraide. Cela permet de gagner en agilité et de renvoyer un message clair, authentique et sur-mesure, précise le directeur général, ajoutant : on ne s’interdit rien, car rien n’est fléché précisément, seules les grandes thématiques sont définies. Cette opération est un appel à la solidarité, nous sommes à l’écoute de tous ceux qui veulent bouger ».

Un repas, un job et un spectacle

Des actions concrètes ont déjà émergé notamment en partenariat avec des associations locales : La Maison des étudiants de Montbéliard (MéMO) qui anime et crée du lien entre les différents étudiants et les acteurs locaux, en organisant des soirées MéMOrables, des ventes de paniers de légumes, des évènements musicaux... et l’association Besançon et ses associations fédérées (Baf), une fédération qui a déjà 16 ans et qui souhaite aider chaque étudiante à réussir ses études dans de bonnes conditions (prévention contre la précarité, la précarité menstruelle, les violences sexistes et sexuelles ou encore l’isolement social). Concrètement sur le volet alimentaire - alors que 56 % des étudiants affirment se restreindre sur leurs dépenses alimentaires - en partenariat avec le Crédit Agricole Franche-Comté, l’Université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM) organise, tous les mardis et jeudis jusqu’à la fin de l’année, des distributions de denrées alimentaires et hygiéniques pour les deux épiceries solidaires de Belfort. En lien avec MéMo l’équipe de l’agence de Montbéliard Pied des Gouttes s’est jointe le 3 avril aux étudiants pour organiser et collecter des denrées alimentaires au Leclerc de Montbéliard... À Besançon, la banque a participé financièrement à la distribution des paniers alimentaires le 23 mars. Au-delà de cette action ponctuelle, la banque régionale accompagne la Baf pour la création du projet Agorae : l’ouverture de la première épicerie étudiante sociale et solidaire pour les personnes en grande difficulté financière. Cette épicerie propose à ses clients des produits de premières nécessités à des prix réduits (10 % des tarifs normaux). À venir, grâce à un accompagnement financier du Crédit Agricole Franche-Comté, la Mission Locale de Vesoul pourra offrir 1.000 repas supplémentaires pour accompagner des étudiants/apprentis et jeunes en situation de précarité. « Des actions sont également prévues avec des restaurateurs, des acteurs du bio et des circuits courts pour aider les étudiants à mieux se nourrir », développe Franck Bertrand.

Le Crédit Agricole Franche-Comté agit en faveur des jeunes de la région. Crédit Agricole Franche-Comté

Sur le volet culturel, sport et bien-être, si les choses ont été partiellement bloqués par les mesures de confinement, la banque prévoit d’apporter son soutien aux étudiants en détresse psychologique en leur offrant la possibilité de bénéficier de places pour différents événements régionaux (places de foot, places de concert...) mais aussi de coupes de cheveux à un euro : 1.000 coupes vont être quasiment offertes sur l’ensemble du territoire en lien avec les coiffeurs partenaires de l’opération.
Sur la question de l’avenir professionnel des jeunes, qui a 72 % craignent que leur diplôme ait moins de valeur à l’issue de cette crise, la banque régionale s’est directement investit en recrutant au sein de ses agences (ou d’associations locales partenaires qui galèrent à recruter en été) 40 stagiaires et alternants supplémentaires ainsi que 40 jobs d’été supplémentaires. Elle a également procédé au versement de 47.700 euros de taxe d’apprentissage en direction des dix missions locales du territoire et à la structure régionale de « entreprendre pour apprendre ». « Nous voulons montrer que nous sommes capable de nous mobiliser, donner à voir que les promesses se transforment en preuves, renforcer notre image de banque mutualiste et de proximité : porter un message clair et authentique... ». Au niveau national, le Groupe Crédit Agricole a également lancé cette année, une nouvelle plateforme youzful-by-ca.fr, qui vise à connecter dans les territoires les jeunes avec les entreprises et les professionnels qui recrutent. Innovante, gratuite et ouverte à tous, elle ambitionne de favoriser l’emploi local en faisant se rencontrer partout en France les compétences et les besoins d’acteurs économiques très divers, qu’ils soient artisans, agriculteurs ou PME.
Enfin, pour répondre au 52 % des étudiants qui déclarent que leur pouvoir d’achat a baissé depuis le début de la crise, le Crédit Agricole Franche-Comté a débloqué une enveloppe de 100.000 euros au profit de l’accompagnement bancaire des étudiants en difficulté. Un dispositif qui permettra aux conseillers bancaires d’apporter une solution personnalisée aux étudiants a aussi été mis en place. Il porte sur trois éléments importants pour les jeunes : les prêts, les frais, et la charge du logement. Concrètement cela se traduit par : une pause jusqu’à six mois sur les prêts étudiants qui passent en amortissement, un plafonnement à zéro euro des frais de dysfonctionnement pendant trois mois et un remboursement automatique de trois mois de cotisations d’assurance habitation pour les clients détenteurs de la formule « étudiant ». À cela s’ajoute des « coups de pouce  » intégrés au dispositif des «  Points Passerelle » - solution qui permet à des collaborateurs du Crédit Agricole Franche-Comté d’accompagner des clients afin qu’ils retrouvent une situation financière assainie - ciblés sur l’achat d’un ordinateur (aide directe de 200 euros), pour payer son loyer (prise en en charge à hauteur de 200 euros ou d’une caution) ou encore régler des frais de scolarité (à hauteur de 200 euros). Enfin, les « Boosters jeunes » du Crédit Agricole Franche-Comté mettent à disposition des étudiants, des apprentis, des jeunes actifs, des lycéens ainsi que des jeunes parents, des outils et des solutions pour les accompagner  : financer des études en France ou à l’étranger, trouver un stage, trouver un appartement, passer son permis de conduire, maîtriser son budget…

Frédéric Chevalier