Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un nouveau BTS pour le secteur ferroviaire

Formation. L’heure est arrivée pour les futurs étudiants de choisir leur cursus sur Parcoursup. Toujours à la recherche de nouveaux talents et en difficulté de recrutement, le secteur ferroviaire, par le biais de Campus Mecateam profite de cette période pour lancer un nouveau BTS « Maintenance des systèmes » à la rentrée 2022 entre Blanzy et Montceau-les-Mines

Le cluster d’entreprises Mecateam par le biais de son CFA Campus Mecateam ouvre une nouvelle formation en maintenance des systèmes pour pallier aux difficultés de recrutement du secteur ferroviaire. Jean-Luc-Petit-Aneox

Le BTS « Maintenance des systèmes » adapté aux engins ferroviaires et mobiles est la deuxième formation initiale portée par le CFA Campus Mecateam. Née d’une réflexion collaborative entre un réseau de 130 entreprises de travaux ferroviaires et des constructeurs d’engins, il a pour but de développer des parcours complets de formation continue ainsi qu’en apprentissage dans ce secteur en mal de recrutement.

Devant l’augmentation de l’activité, la maintenance des engins de travaux ferroviaires ne manque pas de dynamisme mais plutôt de personnel depuis plusieurs années maintenant. Cette nouvelle formation en Bac + 2 complète la mention complémentaire Maintenance des Installations Oléohydrauliques et Pneumatiques (MC MIOP, Bac + 1) qui accueillera une deuxième promotion à la rentrée. Toutes deux sont dispensées en partenariat avec le lycée professionnel Claudie Haigneré de Blanzy.

Apprendre par la pratique

Ouverte à tous, avec des apprentis disséminés dans des entreprises sur tout le territoire national, les deux cursus dispensés en Saône-et-Loire misent sur les travaux pratiques qui représentent plus de 70% du temps de formation avec des engins réformés. Les apprentis profitent de mises en situations réelles grâce à la plateforme ferroviaire de Montceau-les-Mines. Le BTS Maintenance des Systèmes s’étale sur 1.365 heures de formation sur 24 mois. Les futurs techniciens en sortiront avec une polyvalence mécanique, électrique, hydraulique et des automatismes.

Ils seront ensuite à même de dépanner, réparer, améliorer les équipements, mais aussi anticiper les pannes. Les profils recherchés pour intégrer cette formation en septembre 2022 sont titulaires d’un Bac Technologique STI2D, d’un Bac Professionnel industriel MEI, MELEC ou tout diplôme industriel de niveau 4. Les journées portes-ouvertes du lycée professionnel Claudie Haigneré de Blanzy des 25 et 26 mars répondront aux questions en suspens.

Nadège Hubert