Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Un PAQTE entre entreprises et jeunes des quartiers prioritaires

Dispositif. Une cinquantaine d’entreprises du Grand Besançon ont signé le Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises, PAQTE. Ce dispositif national a été adapté au territoire de la métropole et vise à faciliter l’orientation et l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi issus des quartiers prioritaires.

Le 27 octobre dernier, 52 entreprises ont signé le PAQTE avec Jean-François Colombet, Préfet du Doubs, et Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole. JDP

Sensibiliser, former et recruter. Le Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises, PAQTE, initié en 2018 par le ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales a été transposé à l’échelle du Grand Besançon en janvier 2021. Depuis le début de l’année, grâce à cette version bisontine, 60 collégiens de troisième ont réalisé un stage dans la quarantaine d’entreprises déjà signataires. Le bilan fait également état de 71 promesses de contrat d’apprentissage ou d’embauches et de 150 personnes invitées à découvrir le monde de l’entreprise.

Désormais 52 entreprises locales s’inscrivent dans cette démarche autour de plusieurs axes : Être actrices de l’orientation et de l’insertion professionnelle, contribuer à la formation professionnelle mais aussi manager, recruter, sensibiliser tout autant que de communiquer et se mobiliser. Dans ce processus, les entreprises profiteront d’un soutien financier en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes sans emploi issus des quartiers prioritaires de la Ville de Besançon.

Des entreprises impliquées

Des entreprises de la restauration comme Mc Donald’s ou My Little Italy, des transports comme Keolis, du bricolage comme Leroy Merlin, de l’électroménager comme Darty ou encore des services ou de l’industrie ont décidé de jouer le jeu de leur responsabilité sociale. Concrètement, elles s’engagent pour que les curriculums vitae des jeunes des quartiers prioritaires aient les mêmes chances que les autres dans la pile des candidatures.

Toutefois, selon sa situation et ses particularités, l’entreprise choisit de s’engager sur tout ou parties des initiatives et actions proposées dans la convention qu’elle a signée. Elle peut ainsi choisir d’intervenir en milieu scolaire pour des actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat et de présentation des métiers ou développer le mécénat financier et de compétences en direction des acteurs associatifs situés dans les quartiers prioritaires de la ville.

Elle peut intervenir dans la formation professionnelle avec des actions de promotion de l’alternance ou en accueillant des résidents des quartiers pour des périodes d’immersion en entreprise. Les entreprises peuvent aussi s’engager à sensibiliser et former leurs équipes à la non-discrimination dans le recrutement et le déroulement de carrière. L’objectif du PAQTE ait que chacun, candidats de tous horizons et entreprises de tous secteurs trouvent chaussure à leur pied.

Nadège Hubert