Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un tiers-lieu dans le mythique Buffet de la Gare

Aménagement. À Chagny, l’historique Buffet de la Gare se transforme en espace culturel et de coworking.

Un tiers-lieu dans le mythique Buffet de la Gare
(Crédit : Beaune Tourisme)

Depuis sa fermeture en 2005, le Buffet de la Gare offrait ses volets fermés aux 300.000 voyageurs qui transitent chaque année sur les quais SNCF de Chagny. Malgré plusieurs tentatives, le lieu créé en 1855 à l’ouverture de la ligne de chemin de fer n’a jamais pu trouver repreneur. Pour le maire Sébastien Laurent et son conseil municipal qui souhaitaient depuis longtemps redonner le lieu aux habitants (et aux voyageurs) l’idée a donc germé de transformer le lieu en espace de coworking. Une idée qui a séduit la SNCF puisque le « Buffet » a été désigné lauréat de l’appel à projet “1.001 gares” en 2020 (rebaptisé “Place de la Gare”), qui explore des solutions innovantes pour des gares en perte de vitesse. Une distinction qui permet à la municipalité d’obtenir une convention d’occupation de 21 ans mais surtout la participation de la SNCF dans son financement.

Réouverture en septembre 2023

Et les travaux viennent donc de démarrer pour aménager les 380 mètres carrés du site. Place au désamiantage et à la restauration des huisseries. À l’étage, cinq bureaux et deux salles de réunion constitueront un espace de coworking animé par le réseau La Réussite est dans le pré. Au rez-de-chaussée, une salle de réunion sera disponible avec un vidéoprojecteur.

Le reste de la surface sera utilisé pour l’espace culturel et un espace de détente qui permettra de reposer les coudes sur le Zinc de l’ancien bar et des salles seront mises à disposition d’associations, d’organismes de formation ou d’ateliers, principalement orientés vers l’inclusion du numérique. Les nostalgiques du lieu - et ils sont nombreux - devront donc attendre septembre 2023 pour rouvrir les portes de ce lieu qui a vu défiler des générations et des générations de voyageurs, de chagnotines et de chagnotins.

Antoine Gavory