Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Vermot Automation conçoit des bijoux de mécanique

Industrie. À Valdahon, Vermot Automation accompagne les industriels dans l’amélioration de leurs équipements. Entre nouveaux outils et connectivité, les machines outil existantes entrent de plain-pied dans le XXIe siècle.

Vermot Automation transforme les machines outil d’hier pour améliorer leur productivité et les inscrire dans le XXIe siècle. Vermot Automation

« On ne fabrique pas de machine-outil, on les améliore. Nous sommes spécialistes du rétrofit » débute Christophe Pagnier, dirigeant depuis 2019 de l’entreprise Vermot Automation créée en 1984. Au service des industriels, la PME aux quatre salariés transforme les équipements existants, les décolleteuses notamment, ces tours automatiques qui conçoivent des pièces de révolution.

« Nous intervenons pur des secteurs comme la lunetterie ou l’horlogerie ainsi que la connectique à travers l’automobile ou encore l’aéronautique. » Aujourd’hui, près de 2.000 machines passées entre les mains de Vermot Automation sont installées tandis que ses 450 clients sont principalement localisés en Suisse et dans la vallée de l’Arve en Haute-Savoie. « Nous assurons la R&D, l’amélioration de la machine, l’installation, la maintenance et le suivi de nos clients. »

D’hier à demain

Si 80% du chiffre d’affaires de la PME repose sur cette activité, les 20% restant concernent la connexion des machines afin d’assurer un suivi de production en temps réel. « Nos solutions rendent connectables d’anciennes machines-outils et d’usinage. » Christophe Pagnier et ses collaborateurs aident ainsi leurs clients à sauter le pas vers l’industrie 4.0 en s’entourant de partenaires sous-traitant dans les univers de la mécanique et de l’informatique. Avant la crise sanitaire, Vermot Automation affichait, en 2019, un chiffre d’affaires de 950 000 euros et travaille aujourd’hui à retrouver son niveau d’activité.

Nadège Hubert