Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Soutien au secteur culturel et créatif

Culture. Pour 2021-2022 l’Institut européen d’innovation et de technologie s’intéresse au secteur culturel et créatif.

Le volet “Institut européen d’innovation et de technologie - 2021-2027” est intégré dans le troisième pilier du programme Horizon Europe qui vise à encourager toutes les formes d’innovation, y compris l’innovation non technologique, principalement au sein des PME, y compris les jeunes entreprises, en facilitant le développement technologique, la démonstration et le transfert de connaissances, et en renforçant le déploiement de solutions innovantes. Le budget de 2,726 milliards d’euros pour 2021-2027 est destiné aux subventions pour relier la recherche, l’innovation et l’éducation afin de renforcer la capacité d’innovation de l’Europe, par le biais des communautés de la connaissance et de l’innovation.

L’Institut européen d’innovation et de technologie soutient les communautés de la connaissance et de l’innovation afin de renforcer les écosystèmes d’innovation qui contribuent à relever les défis mondiaux. Il le fera en favorisant l’intégration de l’éducation, de la recherche et des entreprises, créant ainsi des environnements propices à l’innovation, et en promouvant et en soutenant une nouvelle génération d’entrepreneurs et en stimulant la création d’entreprises innovantes. Les objectifs sont de renforcer les écosystèmes d’innovation durables à travers l’Europe, d’encourager l’innovation et l’esprit d’entreprise par une meilleure éducation et mettre sur le marché de nouvelles solutions aux défis mondiaux.

Soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat

Pour 2021-2022 l’Institut européen d’innovation et de technologie s’intéresse au secteur culturel et créatif. Parmi les objectifs annoncés figurent le soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat au sein des différentes industries culturelles (audiovisuel, musique, etc...), le renforcement des liens interculturels en Europe, la diffusion des contenus culturels créés en Europe et le soutien au développement de nouvelles technologies liées à ces secteurs. Les communautés de la connaissance et de l’innovation sont désormais financées selon un principe de cofinancement dégressif recevant au départ un cofinancement de 100%, puis la part de la contribution diminue progressivement avec l’objectif de soutenabilité financière totale à l’issue de sept à 15 ans maximum.

Parmi les actions financées la formation à l’innovation et à l’entrepreneuriat et la mise sur le marché de solutions innovantes pour tous bénéficiaires situés dans l’Espace économique européen, les Balkans, les pays candidats et les pays en développement des secteurs cultures, médias, innovations, nouvelles technologies et recherche.

Rédaction JdP