Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Foxar réinvente l’enseignement

Bourgogne Franche-Comté. Ingénieurs en Arts et Métiers, Louis Jeannin et Nicolas Caligiuri ont développé Foxar, une technologie à disposition du monde de l’enseignement et de la formation, mêlant pédagogie et réalité augmentée.

Louis Jeannin, Nicolas Caligiuri et Clémence Rougeot composent l’équipe de Foxar. Foxar

« À la sortie de l’école, nous souhaitions créer un projet qui a du sens pour nous, mais qui est aussi utile pour la société.  » Ingénieurs en Arts et métiers, Louis Jeannin et Nicolas Caligiuri se sont rencontrés pendant leur formation qu’ils ont confortée par un master de recherche en réalité virtuelle et augmentée. En septembre 2018, ils se lancent ainsi le défi de créer Foxar. Accompagnés par Nicéphore Cité, ainsi que les programmes Pépite Bourgogne Franche-Comté et Deca BFC, le duo d’entrepreneurs a fondé sa société au 1er juillet 2020 pour développer son projet. «  L’idée était de créer une application intégrant de la réalité augmentée, à destination de l’éducation, mais aussi de la formation professionnelle  », explique Louis Jeannin. Grâce à des maquettes pédagogiques virtuelles, l’utilisateur peut ainsi, grâce à une tablette ou un smartphone, visualiser l’objet dans le monde réel pour mieux le comprendre ou l’appréhender. «  Dans l’équipe, nous maîtrisons l’aspect technique, mais nous ne sommes pas enseignants  », rappelle le co-fondateur de Foxar. Aussi les programmes sont-ils co-construits avec tous les acteurs de l’Éducation nationale et de la recherche publique en psychologie cognitive.

Une coopération avec le monde de l’enseignement et de la formation

«  Dès le début de notre processus de maturation, nous avons pu être bien accompagnés, conseillés et aidés pour prendre les bonnes directions, nous permettant aujourd’hui de nous concentrer sur la technologie et le développement de notre application.  » En collaboration avec les académies de Dijon, Chalon-sur-Saône et de Versailles, mais aussi avec les laboratoires Lead (Dijon) et LP3C (Rennes), les équipes de Foxar ont mis en place des programmes et sorti une première version “beta” de l’application pour permettre aux enseignants volontaires de la tester gratuitement et ainsi recueillir leurs retours. «  L’application est téléchargeable sur AppStore et il nous suffit de nous contacter par email pour avoir un identifiant “testeur”.  » En parallèle, Foxar travaille depuis un an avec l’UIMM 21/71 pour développer des maquettes pédagogiques sur des sujets plus techniques et industriels, à destination de la formation professionnelle. «  Nous sommes aussi en train de mettre en place de nouveaux outils de prévention des risques dans le domaine de la santé, à la demande de la Mutualité française de Bourgogne Franche-Comté  », complète Louis Jeannin. Si la jeune entreprise cherche encore son modèle économique, sous forme d’abonnement mensuel pour les particuliers ou d’une licence annuelle de l’ordre d’un euros par élève et par an pour les établissements de formation, elle poursuit son développement, depuis Chalon-sur-Saône où elle est hébergée par Nicéphore Cité, mais aussi depuis ses nouveaux locaux dijonnais. Après avoir recruté Clémence Rougeot en septembre 2020, l’entreprise qui commence son accompagnement avec les Docks Numériques et Réseau entreprendre Bourgogne espère embaucher un nouveau développeur, d’ici l’été.

Antonin Tabard