Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Isabelle Rivierre lutte contre les risques psycho-sociaux

Santé. Journaliste pendant 25 ans, Isabelle Rivierre a choisi de mettre un terme à sa carrière pour s’intéresser à l’homme et sa qualité de vie au travail.

Isabelle Rivierre lutte contre les risques psycho-sociaux
Isabelle Rivierre. (Crédit : JDP)

Après une première carrière dans le journalisme, Isabelle Rivierre a créé son activité de coaching professionnel pour se consacrer, notamment, à la qualité de vie au travail et à la prévention des risques psycho-sociaux. « Au début des années 2000, on me demande de couvrir bon nombre de reportages sur des fermetures d’usines en région Centre et en Franche-Comté, se souvient-elle. Ce genre de reportages présentent toujours le même scénario, d’un côté j’interroge les grévistes et pour compléter ces propos je demande à rencontrer les dirigeants. Et là, je reçois la souffrance des personnes qui vont perdre leur emploi et qui se questionnent sur la capacité à se former et à retrouver un emploi, à payer les études des enfants et le crédit. Et à côté de ça, j’entends aussi une autre souffrance, celle du dirigeant, celle d’une personne qui doit fermer sa boîte, qui doit licencier et qui le vit mal. Et à un moment donné, je vais être amenée à m’interroger sur le sens du travail et sur l’homme au travail, et je me dis qu’il doit bien exister un métier qui vient en aide à ces travailleurs en souffrance ».

Le travailleur au sens noble du terme

Dès 2016, Isabelle Rivierre décide d’ouvrir, en parallèle de ses activités au sein de France Télévisions,un cabinet de préparation mentale. « J’ai eu l’opportunité de m’inscrire au Conservation national des arts et métiers pour préparer une certification au titre de psychologue du travail, puis j’ai continué à me former en psychologie clinique, en psychologie sociale et des organisations... Et récemment, j’ai obtenu un diplôme universitaire de conseiller en prévention des risques psycho-sociaux et management de la qualité de vie au travail. » Après avoir finalement quitté France Télévisions, elle se consacre aujourd’hui au bien-être au travail, ainsi qu’à la législation autour du travail, et enfin aux droits, aux devoirs et aux responsabilités des uns et des autres au travail.


>LIRE AUSSI : Un chercheur comtois au Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires


« Je propose aujourd’hui d’accompagner les entreprises dans la rédaction de leur document unique d’évaluation des risques psycho-sociaux. Je m’entoure du responsable des ressources humaines, du médecin du travail, du dirigeant et des responsables syndicaux, pour revoir, ensemble et par secteur, les tâches et les fonctions des uns et des autres pour prévenir les risques psycho-sociaux. » Un métier qui lui permet aujourd’hui d’allier sa formation de conseillère aux outils développés dans le cadre de son activité de coaching.

Antonin Tabard