Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Julien Lesne, un œil neuf sur Dijon

Exposition. Dijonnais d’adoption, lauréat de la résidence BD organisé par la bibliothèque de Dijon, il est cette année l’artiste choisi pour l’exposition « Dijon vu par… ».

«  Dijon, vu par... Julien Lesne  » : À voir jusqu’au 18 septembre au Palais des Ducs, Salon Apollon de 14 à 18 heures, sauf lundis et jours fériés. Gratuit. (Crédit : JDP).

On l’avait quitté en 2021, lauréat d’une résidence BD lancé par la bibliothèque de Dijon  : il avait séduit le jury avec un projet autour de la figure locale de Jeanne Magnin, artiste peintre et historienne d’art. Le revoilà cette année, invité pour être l’auteur de l’incontournable exposition «  Dijon vu par…  » dont la première édition remonte à 1979  !

«  J’ai appris fin 2021 que j’avais été choisi et l’inauguration était en juin. J’ai donc eu six mois pour élaborer cette exposition. J’ai beaucoup marché, beaucoup pris de notes, explique Julien Lesne. Je voulais proposer quelque chose de partiellement narratif, aller plus loin que ce qu’on attend classiquement d’un dessinateur de BD qui expose ses planches.  » L’artiste a en effet utilisé des techniques mixtes  : collages, peinture... Deux objets retrouvés - un embosseur à lettres Dymo et un Polaroïd des années 1980  ! - lui ont rappelé ses grands-parents à qui l’exposition est dédiée et son Dijon est donc une chronique de la ville, une mosaïque qui convoque émotions et souvenirs…

Multiples projets sur la planche

Ce parcours ressemble à celui d’un briscard de l’illustration, mais Julien Lesne, originaire de Valenciennes, a eu une première vie dans l’administration, même si l’univers de la BD et du dessin l’a toujours démangé. C’est donc en autodidacte, les yeux sur les tutos du web et le crayon à la main qu’il a, au fil de plusieurs années, forgé son style. Désormais illustrateur reconnu, il planche sur différents projets  : «  L’exposition m’a donné envie de travailler sur des grands formats [un atelier serait le bienvenu, Ndlr] et également de produire un livret, comme un catalogue d’exposition, en repartant des originaux pour en faire une édition augmentée avec des commentaires, d’autres dessins...  »

Il devrait aussi participer au tome deux de l’histoire de Dijon en BD, un projet collectif coordonné par le dessinateur et scénariste dijonnais Éric Rückstühl (éditions Petit à Petit)  : son chapitre concernera une autre figure locale - et quelle figure  ! - le chanoine Kir. Enfin, il réfléchit à un ambitieux roman graphique sur le thème du système hospitalier dont le décor serait le CH La Chartreuse. Sans oublier sa participation en tant qu’illustrateur à un e-book bâti sur le modèle des Livres dont vous êtes le héros, paru l’année dernière aux éditions Onyx  : La montagne sans retour.

Emmanuelle de Jesus