Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le grand retour des jouets en bois

Artisanat. Près de Mâcon, la toute jeune société Fraise et bois mise sur le retour du jouet en bois made in France. Un pari en forme d’idéal qui se transforme peu à peu en une success story.

À l’ère du jouet connecté, ils sont trois parents à braver la technologie. Robin Brebant, ingénieur informatique, Thibault Chougny, menuisier, et sa sœur Lison Chougny, graphiste ont fondé en 2019 leur entreprise « Fraise et bois » à Crottet, près de Mâcon, une marque de jouets et de petit mobilier en bois pour les enfants de cinq à six ans. L’aventure commence au "Mâcon business club" par la rencontre de Thibault et Robin : « Nous étions tous parents à peu près au même moment, et nous avions envie de fabriquer des choses que l’on ne trouve pas ailleurs » explique Robin.

Remettre au goût du jour une démarche éducative

Et « Fraise et bois » prend racine. Dans un monde de nouvelles technologies, la petite entreprise mise sur le jouet traditionnel « made in France » - elle était d’ailleurs : « Nous fabriquons tout nous-mêmes. Notre croissance est exponentielle et nous ne cessons d’enrichir le catalogue ». Dans la menuiserie de Thibault, on fabrique, on emballe, on expédie. Et la demande est si forte que deux salariés sont venus gonfler les rangs aux côtés de Simone, la planche de traçage Montessori, Augustin le mouton bibliothèque, Amélia l’avion, Joseph le petit tracteur ou Serge, le gros tracteur du prénom du beau-père de Thibault. Qui iront rejoindre les rayons des distributeurs, des boutiques indépendantes et de la grande distribution. Au total, une centaine de points de vente, en France, mais aussi en Allemagne, en Autriche et aux États-Unis.

Avec cette gamme de jouets en bois, les trois amis ont voulu remettre au goût du jour une démarche éducative : « Les jouets en bois sont durables et ils se réparent facilement. En plus de valoriser le Made in France, nos objets en hêtre la plupart du temps proviennent de forêts gérées durablement ». Malgré une ouverture juste avant le confinement de mars 2020, le site internet de Fraise et Bois offre déjà plus d’une centaine de références dans une démarche de plus en plus prisée : selon une étude de l’institut Quantitude spécialisée dans l’analyse des modes de consommation, 18% des parents souhaitent un retour à des jouets plus traditionnels qui inculquent l’esprit du jeu collectif. Un succès qui se traduit dans les chiffres : « Nous réalisons environ 15.000 euros de ventes par mois, bien au-delà de nos espérances » conclut Robin Brebant, et qui, évidemment, devrait encore exploser en cette période de Noël.

Antoine Gavory