Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Le soleil brille pour le Tournesol

Agriculture. La Bourgogne se place en tête des régions les plus rentables pour la culture du tournesol

Pixabay

On connaissait la Bourgogne de la vigne, il faut désormais compter sur la Bourgogne du Tournesol. Parmi toutes les régions de France, la Bourgogne se place en tête du rendement (devant le sud-ouest, premier producteur en masse) indique Terres Inovia, l’institut technique de référence des professionnels de la filière des huiles et protéines végétales, et de la filière chanvre avec un record de 30 quintaux par hectare. En cause : peu de maladies et une qualité du semis.

Une augmentation de 10,5% de la production des protéagineux

Si cette nouvelle est excellente pour les producteurs d’huile, elle l’est aussi pour les agriculteurs qui voient leur marge brute progresser « significativement par rapport à 2020 et les années précédentes » à 1.045 euros par hectares (contre 500 euros sur la moyenne des dix dernières années) pour la Bourgogne avec un prix de vente situé entre 450 et 500 euros la tonne. Une rentabilité que l’institut attribue notamment à « une culture économe en intrans qui engage des charges opérationnelles réduites et donc une trésorerie limitée ».

Avec plus de 1,2 million de tonnes produites chaque années, le tournesol français est aujourd’hui leader en Europe avec 20% de la production européenne devant la Hongrie et la Bulgarie. Cette culture qui concerne en France 44.000 agriculteurs répartis sur 550.000 hectares pèse désormais 291 millions d’euros dont 77% à l’export, offrant à la filière une balance commerciale excédentaire de 144 millions d’euros. (données des Fédérations professionnelles représentant les acteurs de la filière au GNIS). Une évolution qui devrait se poursuivre pour 2022 puisque la commission européenne prévoit une augmentation de 10,5% de la production de protéagineux (Tournesol, Colza, Soja).

Antoine Gavory