Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Novasol Experts décrypte la biodiversité des sols

Environnement. Ingénieur en sciences du sol et de l’environnement, Charles Guilland s’est lancé dans l’entrepreneuriat en créant son bureau d’études, Novasol Experts, en mai 2020.

Charles Guilland, créateur de Novasol Experts. DR

C’est lors de son travail de thèse, au sein d’Inrae Dijon, que Charles Guilland a eu l’idée de passer de la recherche publique à l’application entrepreneuriale dans le domaine privé. Trois années de maturation qui ont donné naissance, en mai 2020, à Novasol Expert. Ingénieur en sciences du sol et de l’environnement, Charles Guilland a suivi un double parcours universitaire en étudiant la biologie des organismes et des populations, ainsi que les sciences de la terre et de l’environnement, avant d’intégrer l’Inrae Dijon dans le cadre de sa thèse et du dispositif Jeune chercheur entrepreneur.

« Je me suis alors intéressé aux micro-organismes présents dans le sol pour l’étudier avec une vision plus écosystémique, développe-t-il. L’astrophysicien Hubert Reeves disait qu’il y aurait plus de micro-organismes dans un gramme de sol qu’il n’y a d’étoiles dans le ciel... Et les fonctions qu’ils rendent sont très importantes pour notre société ».

Avec trois collègues chercheurs de l’Inrae aujourd’hui devenus ses associés, Charles Guilland a ainsi créé Novasol Expert après une étude de marché réalisée par l’école de commerce BSB et une première année de formation à l’entrepreneuriat grâce à Deca BFC qui a incubé le projet ces deux dernières années.

Un bureau d’étude au service des sols

« Novasol est une structure privée articulée avec le monde de la recherche publique, explique Charles Guilland. Le savoir que nous développons s’appuie sur 20 ans de travaux de recherche conduits à l’Inrae, notamment en écologie des sols ». Grâce à des déclarations d’inventions non exclusives et une convention signée avec l’Inrae de Dijon, Novasol Experts bénéficié d’ailleurs de l’appui du concours scientifique de trois chercheurs, à hauteur de 20% de leur temps. « Nous pourrions même aller jusqu’à dire que nous sommes un bras armé de l’Inrae puisque nous touchons une clientèle que l’institut ne peut toucher. » Ce bureau d’étude dijonnais créé sous la forme d’une société de services à caractère intellectuel, travaille ainsi sur les sols et leur biodiversité.

« Notre but était de centraliser tout le savoir développé par l’Inrae et de participer à son transfert, de le rendre opérationnel et disponible pour les usagers des sols, que ce soit des agriculteurs ou des aménageurs urbains, pour leur fournir une évaluation innovante de la qualité écologique des sols », complète-t-il. En effet, les trois collaborateurs de Novasol Experts, avec l’appui scientifique de trois chercheurs de l’Inrae, accompagnent leurs clients de manière personnalisée, en fonction de leurs besoins et de leurs contraintes, pour répondre en cohérence avec leurs objectifs, pour les aider à mieux connaître leurs sols et à évaluer l’impact de leurs pratiques sur la durabilité de leur système.

Antonin Tabard