Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Un restaurant pour ceux qui s’exprime avec les yeux

Gastronomie. Avec Les Délices Bleus, Delphine Jeauneau veut créer le premier restaurant solidaire au centre-ville de Dijon qui accueille et forme de jeunes autistes dans des métiers de la restauration.

Delphine Jeauneau. JDP

Ce projet solidaire atypique, c’est celui d’une femme engagée : Delphine Jeauneau. Cette dijonnaise a créé, il y a plusieurs années une association d’aide aux enfants et aux jeunes adultes autistes ainsi qu’à leurs familles : On T.E.D pour l’autisme 21. Très vite, cette dernière prend conscience que ce premier volet associatif ne suffit pas. « Ces jeunes que nous accueillons grandissent, arrivent à l’âge adulte et du coup, il n’y a plus de solution pour eux. Je me suis dit qu’il fallait un "après" l’association pour continuer à les prendre en charge et à assurer leur avenir du mieux possible ». C’est ainsi que germe l’idée des Délices Bleus, un café-restaurant solidaire & inclusif qui forme et emploie des jeunes adultes autistes.

Une idée qui fait également le lien avec les propres appétences du fils de Delphine Jeauneau, lui-même autiste Asperger et passionné de cuisine et de pâtisserie depuis tout petit. Ce nouvel établissement a pris place au début de l’année au 49 rue des Godrans, remplaçant le bar "le Granjib". « Il ne s’agit pas d’un restaurant ordinaire, cela va bien au-delà. Nous sommes avant tout un lieu d’échanges et de partage de valeurs avec des personnes extraordinaires ! Un lieu où les clients participent personnellement à l’épanouissement et à l’insertion professionnelle des personnes atteintes des troubles du spectre autistique tout en dégustant une délicieuse cuisine locale familiale », confie la créatrice.

Délices et mots bleus

Pour le moment, l’équipe compte six jeunes adultes autistes, un cuisiner fier de proposer des produits frais et locaux à la carte, un responsable de salle, chargé d’accompagner les jeunes dans leurs missions en salle et bien entendu Delphine Jeauneau. Ce nouvel établissement propose des repas à consommer sur place et à emporter, tous faits "maison" à base de produits locaux. Pour que leur projet prenne véritablement son envol, l’équipe des Délices Bleus a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kiss kiss bank bank.

Objectif : récolter 10.000 euros, pour pouvoir acheter des tenues de cuisine et des vêtements avec sérigraphie, des équipements pour la salle de pause des jeunes, du matériels adapté et spécialisé (lave-vaisselle, tire-bouchon etc...) et une formation de prestige pour les co-équipiers... Projet monté sous le statut d’entreprise classique, il a fait l’objet d’une étude de marché réalisée par les étudiants de la Burgundy School of Business (BSB), qui montre toute la pertinence de cette aventure sociale. La campagne de financement se termine le 28 février. Quelque 3.000 euros ont déjà été récoltés, soit 30% de la sommes.

Frédéric Chevalier