Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Élections présidentielles : La CPME de l’Yonne choisit de ne pas choisir

Politique. À l’image de François Asselin, le président de l’organisation représentative des employeurs dans le département, Olivier Tricon, ne souhaite pas donner de consigne de vote à ses adhérents pour le deuxième tour de l’élection présidentielle.

Comme lors du premier tour de scrutin, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), qui a reçu les principaux candidats lors de la campagne électorale, n’a pas donné de consigne de vote pour le second tour de l’élection présidentielle. Dans une interview accordée au journal Les Échos, François Asselin, le président national de l’organisation syndicale, a, toutefois, souligné que « Marine Le Pen, évidemment, c’est un peu l’aventure ».

Dans l’Yonne, Olivier Tricon reste sur cette même ligne. « Comme ils l’ont fait au premier tour, nos adhérents doivent faire un choix en tant que citoyen et notre rôle n’est pas de donner une quelconque consigne de vote ni de nous positionner en faveur de l’un plutôt que de l’autre. C’est ainsi que nous garderons l’indépendance qui est la nôtre, ce qui nous permet, sans empiéter sur le champ politique, de faire entendre la voix des entreprises en toute objectivité sur chacune des mesures proposées. »

Stéphane Bourdier