Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’Assemblée nationale prend le pouls des entreprises du territoire

Entreprises. À trois semaines du premier tour des élections présidentielles, le président de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale Roland Lescure s’est rendu à la rencontre des acteurs économiques du département mardi 22 mars.

Les députés (LREM) Didier Martin et Roland Lescure se sont notamment rendus à la rencontre d’Éric Carrière (au centre de la photo) et son équipe des Caves Carrière. JDP

Mardi 22 mars, le président de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale et député (LREM) des Françaises et des Français d’Amérique du Nord, Roland Lescure, est venu à Dijon rencontrer les acteurs économiques du département, à l’invitation du député dijonnais Didier Martin, en compagnie du Sénateur de la Côte-d’Or François Patriat. Après un déjeuner-débat à huis clos à la CCI Métropole de Bourgogne, les élus (LREM) se sont rendus au Marché de l’Agro pour rendre visite à quatre entreprises emblématiques de la zone d’activité économique du nord-est dijonnais  : les Salaisons dijonnaises, Vitalfa, Apidis et Caves Carrière.

«  À la CCI et derrière aux 50.000 entreprises qu’elle représente, je suis venu leur dire merci, explique Roland Lescure. Pendant ces cinq dernières années, nous avons l’habitude de dire que nous avons fait face à une multitude de crises mais eux aussi. Nous avons des entreprises qui ont su s’adapter, se réinventer, bien traiter leurs employés face à une crise sanitaire historique, et qui maintenant font face à la crise en Ukraine et à des défis d’approvisionnement, de hausse des matières premières. Donc merci pour tout ce qu’elles ont fait mais aussi pour tous les recrutements. Nous sommes sur un taux de chômage historiquement bas en France. On a la modestie de penser que c’est grâce à ce qu’on a mis en œuvre, mais c’est aussi évidemment grâce aux entreprises  ».

Un premier bilan et des attentes

Échéances électorales oblige, le président de la commission des affaires économiques a profité de cette journée dijonnaise pour prendre le pouls des entreprises du territoire et de dresser un bilan du quinquennat qui se terminera dans quelques semaines. «  Je veux vraiment m’assurer que tout ce que nous avons voté se retrouve bien sur le terrain, auprès des entreprises  », confie-t-il. S’il en ressort un premier bilan plutôt positif d’après l’élu de la majorité présidentielle, notamment sur la formation professionnelle, la fiscalité et la réforme du marché du travail, ce dernier a reconnu qu’il y avait encore des pistes d’améliorations.

«  Le président de la CCI nous a fait remarquer que nous avions pas mal coupé les moyens des chambres de commerce, retient Roland Lescure. Un des défis majeurs du quinquennat qui va s’ouvrir, quel que soit la personne en charge et la majorité qui l’accompagnera, il va falloir simplifier pour qu’on change la culture de l’administration, pour passer d’une administration du contrôle à une administration de l’accompagnement et du service. On peut mieux faire en France pour accompagner les entreprises  ».

Entre autres sujets abordés par les acteurs économiques du département, la baisse des charges et l’emploi  : «  Si les entreprises reconnaissent qu’on a fait une bonne partie du chemin, il en reste encore un peu à faire, notamment du côté des impôts de production, traduit Roland Lescure. Sur l’apprentissage aussi, il va falloir davantage accompagner les plus jeunes et faire rentrer l’entreprise dans l’école. Enfin, il faut qu’on puisse favoriser la mobilité des Françaises et des Français  ».

Antonin Tabard