Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Redécouvrir l’industrie automobile locale

Automobile. Difficile d’évoquer l’histoire industrielle de Bourgogne Franche-Comté sans mentionner les voitures Peugeot. À Sochaux, depuis 1988, le musée de l’Aventure Peugeot retrace l’épopée de la marque au lion qui dépasse le secteur automobile.

Dans le musée de l’Aventure Peugeot, un pan de l’histoire industrielle du territoire se découvre et dépasse les frontières du secteur automobile. (Crédit : Olivier Tisserand / L’Aventure Peugeot )

Devant le peu d’enthousiasme suscité par sa voiture à l’exposition universelle de 1889, Armand Peugeot décide d’inscrire sa Type 3 à la course cycliste Paris-Brest-Paris en 1891. Il quitte alors Valentigney pour rejoindre la capitale, atteignant une vitesse de pointe avoisinant les 20 km/h en descente et suit la course jusqu’à l’arrivée. « Pour l’époque, c’était un évènement. Les gens sortaient de chez eux en pyjama pour la voir passer », sourit Emmanuelle Flaccus, chargée de communication du musée de l’Aventure Peugeot.

À Sochaux, l’établissement retrace l’histoire de la marque bien au-delà de l’automobile. « En 1982, Pierre Peugeot, président du comité de surveillance du groupe, voulait préserver et collecter les objets et véhicules de la marque dans une période où elle n’allait pas bien. » Bien que le lion se relance en 1983 avec la 205, le dirigeant garde son idée et commence à stocker ce patrimoine avant d’ouvrir le musée de Sochaux en 1988. « L’histoire remonte à 1810 avec le laminage de l’acier. La marque était surtout connue pour les lames de scie qui ont inspiré le logo avec le lion. » Rapidité, mordant, robustesse et souplesse du félin qu’un orfèvre du Pays de Montbéliard traduira en dessin.

Plus que des voitures

Avec 55.000 visiteurs annuels avant la crise sanitaire, le musée de l’Aventure Peugeot participe de la renommée du groupe. Familles, touristes de passage, curieux de la marque et passionnés d’automobile s’y retrouvent. « Souvent les femmes viennent pour accompagner mais découvrent que la marque ne se limite pas aux voitures et s’intéressent à l’histoire. » Moulins à café, électroménager, couronnes dentaires, obus pendant la Première Guerre Mondiale… Peugeot se révèle être une touche à tout même si l’automobile reste incontournable. Avec plus de 600 véhicules dans la collection et seulement 130 en exposition, le musée opère des rotations en fonction des anniversaires. En 2022, la 104 est mise en lumière pour fêter ses 50 ans.

Nadège Hubert