Informations régionales économiques et juridiques
92e année

Bas les masques et haut les cœurs  !

Les masques tombent  ! C’est en tout cas l’annonce faite par le Premier ministre Jean Castex à l’issue du Conseil des ministres mercredi 16 juin. Depuis le 17 juin, le port du masque en extérieur n’est donc plus obligatoire sauf «  quand on se regroupe, qu’on se trouve dans un lieu bondé, une file d’attente, dans un marché ou dans les tribunes d’un stade  ». Le couvre-feu a quant à lui été levé dimanche 20 juin, soit dix jours avant la date initialement prévue. Hasard du calendrier, ce jour-là avait eu lieu le premier tour des élections départementales et régionales, même si on pourait aussi y voir un lien avec la fête de la musique qui avait lieu le lendemain. Toujours est-il que «  l’épidémie est en déclin, elle est en cours de maîtrise  », d’après le ministre de la Santé Olivier Véran. La pression hospitalière continue de diminuer à tel point que l’APHP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) a levé jeudi 17 juin son plan blanc. Enfin, si l’objectif des 30 millions de primo-vaccinés a été atteint avec trois jours d’avance le 12 juin, le Gouvernement envisage un ralentissement durant l’été en se fixant le nouvel objectif des 40 millions de premières doses injectées à fin août. Toutefois, Olivier Véran insiste sur «  la vigilance collective  » face à l’accélération de la propagation du variant Delta, notamment au Royaume-Uni où plus de 11.000 cas ont été détectés la semaine dernière en 24 heures et ce malgré une campagne de vaccination massive.

Antonin Tabard