Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Brèves de comptoir

Antonin Tabard.

À l’heure d’écrire ces quelques lignes, l’éternelle question du vendredi, jour de bouclage, revient... sur quel sujet écrire ? Et finalement, pourquoi se contraindre à donner un avis ? Qui sommes-nous pour commenter tel ou tel fait d’actualité ? Parfois ne vaudrait-il pas mieux ne rien dire et rester dans son coin plutôt que d’éveiller d’obscures débats, la plupart du temps inutiles de surcroît ? Alors que la Covid-19 a semble-t-il totalement disparu des radars, du moins des plateaux télévisés, la déclaration de guerre de Poutine à l’Ukraine fait couler de l’encre et chacun s’improvise fin connaisseur en géopolitique et plus particulièrement des conflits en Europe de l’Est.

De quoi effacer certaines échéances comme les présidentielles, même si la candidature d’Emmanuel Macron survenue à quelques heures de la deadline a semble-t-il réveillé la campagne. Le plus amusant étant finalement de voir tous ces pseudospécialistes ès-tout et n’importe quoi réaliser un combo gagnant en allant penser que la guerre en Ukraine est du pain béni pour le président sortant profitant aussi de la crise sanitaire et décidant la levée de toutes les mesures quelques heures avant l’annonce de sa candidature juste pour flatter les électeurs... De quoi faire un excellent sujet de roman !

Antonin Tabard