Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Bureaux d’étude : toujours pas d’accord sur le télétravail

Emploi. La crise sanitaire a modifié en profondeur l’organisation du travail et en particulier l’approche généralisée du télétravail.

La crise sanitaire a modifié en profondeur l’organisation du travail et en particulier l’approche généralisée du télétravail. Si ce dernier est reconnu comme un des moyens d’endiguer la pandémie tout en poursuivant l’activité économique du pays, la F3C-CFDT souhaite encadrer par le biais d’un accord de branche sa mise en oeuvre. Il s’agit en priorité de protéger les salariés, des petites structures ne bénéficiant pas d’accord d’entreprise, d’éventuelles dérives dans la mise en place du télétravail. En mars 2021, la F3C-CFDT, force de proposition, faisait parvenir aux instances de négociation de la branche Bureaux d’études techniques une proposition de texte.

À l’approche du premier anniversaire de cette proposition, les employeurs ont semblé découvrir le texte, pire encore, ont réécrit une version sans tenir compte du texte initial. De silences en manoeuvres dilatoires, les organisations patronales freinent des quatre fers la négociation. Le patronat semble bien plus intéressé par d’éventuels accords portant sur la performance et sur une renégociation de l’accord sur la durée du travail beaucoup moins favorable aux salariés que par la protection sociale et la reconnaissance de ses forces de travail. La branche Bureaux d’études techniques est pourtant par le nombre d’entreprises représentées, par son million de salariés et par les métiers du numérique qui la composent, la première utilisatrice du travail à distance.

Elle devrait se positionner aux avant-postes de la négociation sociale dans le domaine, afin de servir de référence au sein du monde du travail. La F3C-CFDT rappelle que c’est cette organisation du travail qui a permis de conserver la performance économique de la branche depuis le début de la crise sanitaire. Il est temps désormais d’encadrer les pratiques ! La F3C-CFDT, fidèle à ses valeurs, souhaite que le patronat de la branche Bureaux d’études techniques revienne rapidement et sérieusement à la raison, afin de générer des normes protectrices pour l’ensemble des salariés de son secteur.

Fédération communication conseil culture au sein de la CFDT (F3C-CFDT)