Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’U2P se félicite des nouvelles possibilités de report des PGE

Instauré dès le début de la crise sanitaire, le dispositif des Prêts garantis par l’État - PGE - est apparu comme un outil efficace de sauvegarde des entreprises pour surmonter les pertes d’activité. En revanche, il était impératif de convaincre les instances européennes d’autoriser un étalement sur dix ans des remboursements de PGE par les entreprises.

Alors que jusqu’ici le délai maximum était fixé à six années, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance vient d’annoncer la signature d’un accord avec le gouverneur de la Banque de France et la fédération bancaire française, au terme duquel les entreprises les plus en difficulté pourront désormais étaler sur dix ans leurs remboursements de PGE. De plus, le ministre a confirmé la possibilité de reporter de six mois, soit à octobre 2022, les premières échéances de remboursement du PGE. Même si ces mesures ne seront pas automatiquement accordées, elles bénéficieront plus largement aux petites entreprises impactées par la crise mais qui restent en capacité de rebondir.

C’est le cas d’un nombre important d’artisans, de commerçants, de traiteurs- restaurateurs, et de professionnels libéraux. Jean-Claude Brady, président de l’U2P Bourgogne Franche-Comté se réjouit que cette demande initiale de l’U2P, de remboursements étalés sur dix ans aboutisse aujourd’hui. Il ajoute : « ceci ne résout pas toutes les difficultés des entreprises mais apporte une bouffée d’oxygène appréciable pour les chefs d’entreprises qui redoutent d’avoir à faire face à une montagne de remboursements. »

Jean-Claude Brady, président de l’Union des entreprises de proximité (U2P) Bourgogne Franche-Comté