Informations régionales économiques et juridiques
92e année

«  La confiance est sévèrement égratinée  »

Par Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, apprend avec stupéfaction la décision du gouvernement Australien de renoncer au contrat conclu il y a cinq ans avec l’industriel Naval Group portant sur la construction de 12 sous-marins.
«  Depuis plusieurs mois, la question de la poursuite du projet était opportunément posée par l’opposition Australienne, arguant des soi-disants dépassements de budget et des retards, ce dont s’est toujours défendu Naval Group  », témoigne le sénateur.
«  En juin dernier, le président de la République profitait d’ailleurs de la visite du Premier ministre australien, Scott Morrison, pour le rassurer sur l’engagement sans faille de la France et des industriels dans ce projet majeur, notamment d’un point de vue géopolitique alors que les velléités d’hégémonie chinoise ne cessent de s’amplifier dans la zone indo-pacifique  », souligne Cédric Perrin.
«  Ce renoncement, sans fondement apparent, ne peut que nous interroger s’il venait à être confirmé. L’Australie change sa stratégie en faisant le choix de nouveaux partenaires, les États-Unis et la Grande-Bretagne. N’importe quel prétexte sera invoqué pour se dédire de ses engagements avec la France. Des explications sont nécessaires et doivent être exigées par les autorités françaises. En tout état de cause, la confiance entre nos deux pays - et par extension les États-Unis et la Grande-Bretagne - est aujourd’hui égratignée et la convergence stratégique sur les enjeux de sécurité régionale est clairement remise en question  !  », prévient le sénateur.