Informations régionales économiques et juridiques
93e année

À Dijon, La Cuverie célèbre la noblesse du vin

Vin. Audrey Leroy ouvre aux entreprises ce lieu haut de gamme pour accueillir séminaires et ateliers premium.

À Dijon, La Cuverie célèbre la noblesse du vin
Audrey Leroy a transformé le site de La Cuverie (Crédit : JDP)

En réinvestissant en 2020, l’ancienne cuverie du domaine Édouard Loiseau, rue Tabourot des accords à Dijon, Audrey Leroy, ingénieure agronome également diplômée en œnotourisme et en dégustation poursuivait une histoire commencée en 1898. Sous son impulsion, le site s’est transformé : la cuverie s’est muée en un espace d’accueil destiné principalement aux entreprises. « Ça peut aller de la réunion simple pour dépanner à un séminaire sur plusieurs jours avec ou sans programme personnalisé, explique Audrey Leroy. L’idée est que l’entreprise puisse trouver un service clef en main, de haute qualité : visite de Dijon, chasse au trésor avec des dégustations, repas dans un restaurant gastronomique… tout est personnalisable ».

Des ateliers dégustation réservés aux femmes

Audrey Leroy a tenu à organiser des ateliers de dégustation exclusivement réservés aux femmes : « L’idée est venue de ma propre expérience. Quand je suis arrivée à Dijon, je ne connaissais personne. Ces dégustations permettent de nouer des échanges. Mais certains hommes ne peuvent s’empêcher de mieux savoir que les femmes », reconnaît-elle tout sourire. Aucun genre en revanche pour les ateliers dédiés à la découverte de l’artisanat qui permettent au public de rencontrer des professionnels locaux mais aussi de créer une synergie avec les entreprises : « Les ateliers de découverte sont de plus en plus tendance dans les entreprises qui sont attentives au bien-être au travail ».


>LIRE AUSSI : Le domaine Vincent Latour de Meursault à l’heure des vendanges


Le bien-être justement sera l’un des thèmes d’un prochain week-end où la cuverie sera exceptionnellement ouverte au public : « Ce week-end sera animé par des professionnels. Il n’y aura pas d’onglerie ou de massages. Mon objectif est d’offrir un service sobre, élégant et de qualité à chaque personne qui entre ici ».

Un lieu qui célèbre l’exception

Car si La Cuverie offre une alternative à une visite de la côte viticole, Audrey Leroy tient à conserver l’aspect « exceptionnel » du lieu et se refuse à devenir un spot touristique : « Ce n’est pas une boutique que l’on visite en passant ou une salle des fêtes. On peut accueillir des groupes sur réservation ou des fêtes privées. Mais chaque moment doit être encadré par un professionnel. Il y a une démarche pédagogique autour de cela. Les caves n’ont que rarement été ouvertes, je veux que cela reste une expérience précieuse ».

Antoine Gavory