Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Auxerre déploie son Master QHSE teinté d’hydrogène

Formation. Dès la prochaine rentrée universitaire, le Pôle formation 58-89 et AuxR_Lab vont accueillir, en partenariat avec l’IET, la première promotion de ce nouveau cursus.

Auxerre déploie un Master QHSE « teinté » à l'hydrogène
(Crédit : JDP)

Le 8 septembre, la rentrée économique de la Maison de l’entreprise, placée sous le signe du numérique, devrait réserver bien des surprises avec, notamment, l’officialisation de la création d’une nouvelle filière universitaire. À l’issue de cette journée inspirante, le président de la communauté d’agglomération de l’Auxerrois, Crescent Marault, et le directeur du Pôle formation 58-89, Claude Vaucouloux, parapheront, en effet, la convention de subvention pour la mise en place de la première promotion du Master (M1/M2) spécialisé Qualité Hygiène Sécurité Environnement (QHSE) et orienté vers la maintenance hydrogène.


>LIRE AUSSI : La Cité de l’entreprise, incubateur du succès


Cette formation s’appuie sur les compétences de l’Institut des métiers de l’environnement et de la transition écologique (IET), qui possède deux campus, à Lyon et à Nantes, et constitue l’une des références en la matière. « Dans le cadre de la stratégie technopolitaine Aux_R Green Lab dédiée à l’innovation, la transition énergétique et l’hydrogène, ce Master va permettre aux entreprises régionales en forte demande de disposer d’un vivier de salariés formés que ce soit dans le développement des nouvelles mobilités ou de l’hydrogène stationnaire », précise Jean-Marc Denis, chargé de mission au développement industriel et à l’innovation à la Maison de l’entreprise.

Une vision transversale

À la rentrée, une dizaine d’étudiants va donc inaugurer la première promotion du Master icaunais, soutenu à hauteur 70.000 euros par l’intercommunalité lors des deux prochaines années. Une initiative cohérente qui s’intègre à la démarche territoriale, comme le confirme Félix Beppo, le directeur du développement économique, de l’attractivité et de la transition écologique à la communauté de l’Auxerrois, pour qui « l’offre de formation doit s’adapter aux investisseurs et aux entreprises qui s’installent ».

« Notre ambition est d’accompagner le développement de toutes les expériences qui démontrent que l’hydrogène est une solution fiable et incontournable de la décarbonation énergétique. Indépendamment de la mise en service de la station, le premier élément de crédibilisation de cette filière est l’existence sur le territoire de parcours de formation dédiés. » Ainsi, après la création d’un Certification de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) de technicien de maintenance et d’un BTS Maintenance des systèmes, les deux tournés vers l’hydrogène, Auxerre va se doter d’un cursus de niveau bac +5.

Stéphane Bourdier