Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Énergies : Jean-Noël Loury plaide pour une ruralité innovante

Energie. Le Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (Sdey) organisait, le 19 mai dernier, son salon de l’innovation à Venoy. À cette occasion, son président a souligné l’importance des actions mises en œuvre dans le département de l’Yonne et a énoncé les ambitions de l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) en matière de transition énergétique.

Jean-Noël Loury plaide pour une ruralité innovante
Jean-Noël Loury, président du Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (Sdey)

Plus d’une quarantaine d’exposants et 250 visiteurs professionnels se sont déplacés dans le village de l’Auxerrois à l’occasion du rendez-vous annuel du Syndicat départemental d’énergies de l’Yonne (Sdey), rebaptisé cette année Salon de l’innovation. Pouvant accueillir jusqu’à 12 passagers, la navette autonome électrique EasyMile, développée en partenariat avec Transdev, n’a pas manqué de surprendre les élus tout en leur offrant un aperçu de ce que devrait être la mobilité de demain. À l’instar de la station solaire de recharge pour vélos électriques qui pourrait encourager plus encore la pratique cyclable pour les trajets du quotidien.

« Nous allons équiper un quart de l’Yonne en trois ans en veillant au juste équilibre géographique »

« Que ce soit en matière d’électromobilité, d’éclairage public intelligent ou d’autonomie en énergie, la ruralité a la voix au chapitre de l’innovation », assène Jean-Noël Loury, le président du syndicat, qui entend bien « tirer le territoire vers le haut ». Référent pour la Bourgogne-Franche-Comté dans le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques, le Sdey table, notamment, sur la mise en service de 300 points de chargement d’ici la fin de l’année. « Notre volonté à présent est d’installer des “bornes propres“ combinant électricité, GNV (Gaz naturel pour véhicules) et hydrogène. »

Une convention avec l’université de Bourgogne

Doté d’un budget annuel de l’ordre de 50 millions d’euros, le Sdey travaille, par ailleurs, à soutenir les collectivités territoriales dans la réduction de la facture énergétique de leurs bâtiments - trois millions d’euros de subventions supplémentaires ont été fléchés en ce sens - et à accélérer le remplacement de l’éclairage urbain par des dispositifs « intelligents » à « leds connectés », moins énergivores. « Nous allons équiper un quart de l’Yonne en trois ans en veillant au juste équilibre géographique. »


>LIRE AUSSI : Toujours plus d’hydrogène en Bourgogne Franche-Comté


Le Sdey compte, en outre, aller encore plus loin dans le domaine de l’innovation. Lors du salon, Jean-Noël Loury a paraphé un accord-cadre avec Catherine Guillemin, présidente de la Satt Sayens, et Vincent Thomas, président de l’université de Bourgogne, dont l’objectif est la coopération scientifique et technique en matière de transition énergétique. « Nous disposons de vastes locaux, notamment à Migennes. Notre volonté est d’héberger, à terme, des start-ups et d’imaginer les métiers de demain. »

Stéphane Bourdier