Informations régionales économiques et juridiques
93e année

Interreg : un puissant effet de levier pour les collectivités, au service des habitants

Transfrontalier. La sixième génération du programme de coopération transfrontalière a officiellement été lancée jeudi 9 juin à la Saline royale d’Arc-et-Senans, dans le Doubs.

Transfrontalier - Coopération - France - Suisse
Marie-Guite Dufay, présidente de la région BFC au lancement du programme Interreg VI à la Saline d’Arc-et-Senans. (Crédit : DR).

Déposé en octobre 2021 auprès des services de la Commission européenne, le programme de coopération territoriale européenne Interreg VI France-Suisse 2021-2027 a été adopté officiellement le 10 mai 2022. Ce nouveau programme aura nécessité trois années de travaux préparatoires menés avec les partenaires français et suisses du territoire de coopération, composé de sept cantons suisses (Berne, Jura, Neuchâtel, Fribourg, Vaud, Valais, Genève) et de cinq départements français (Doubs, Jura, et Territoire de Belfort pour la région Bourgogne Franche-Comté, Ain et Haute-Savoie pour la région Auvergne-Rhône-Alpes).


> LIRE AUSSI : Humbert-Droz et La Joux Perret vont encore plus loin dans leur partenariat franco-suisse


Doté de 69,7 millions d’euros de Fonds européen de développement régional (Feder) et 50 millions de francs suisses, cette sixième génération du programme est construite autour de cinq priorités : la neutralité carbone, transition écologique et énergétique pour 17,2 millions d’euros et 12,2 millions de francs suisses ; la recherche, l’innovation et les nouvelles technologies pour 17,2 millions d’euros et 12,7 millions de francs suisses  ; les mobilités durables et les multimodalités pour 16,2 millions d’euros et 11,7 millions de francs suisses ; le tourisme durable et la culture pour 14,3 millions d’euros et dix millions de francs suisses et la réduction des obstacles à la frontière franco-suisse pour 4,8 millions d’euros et 3,4 millions de francs suisses.

DE NOMBREUX PROJETS

Pour bénéficier du soutien du programme de coopération, les porteurs de projets sont invités à déposer une fiche pré-projet avant le 16 septembre 2022.

« En augmentation de cinq millions par rapport au précédent programme, Interreg VI agit comme un puissant levier sur nos territoires, un coup de pouce pour aller chercher d’autres financements. Ce type de programme fait du bien à la zone transfrontalier et à ses habitants, car il apporte des réponses concrètes à leur quotidien. Il aide également les politiques publiques à se positionner sur des projets structurants ambitieux et anticipateurs à même de répondre aux enjeux de notre siècle », défend Marie-Guite Dufay, président de la région BFC, autorité de gestion du programme Interreg. Pour rappel, avec Interreg V, 123 projets ont pu voir le jour, dont : un programme de recherche sur la tumeur du rein chez l’enfant, un autre lié à la question de la fin de vie, des travaux sur la ligne des horlogers et un projet de covoiturage sur l’arc jurassien...

Frédéric Chevalier