Informations régionales économiques et juridiques
93e année

L’Auxerrois expérimente le « court-voiturage » avec Karos

Mobilité. En se rapprochant du spécialiste du covoiturage pour les trajets domicile-travail, la communauté d’agglomération entend développer une offre complémentaire de transport durable à destination des salariés.

L'Auxerrois expérimente le « court-voiturage » avec Karos
(Crédit : DR)

Avec la flambée du prix à la pompe, les automobilistes se montrent de plus en plus attentifs aux solutions alternatives à l’utilisation de leur véhicule personnel. Afin de répondre aux enjeux de la transition énergétique et d’étoffer leurs offres pour une mobilité plus durable, la communauté d’agglomération de l’Auxerrois, qui a mis en circulation, il y a un peu plus d’un an, cinq bus propulsés à l’hydrogène vert, vient de signer une convention avec l’opérateur Karos pour encourager les habitants à se convertir au covoiturage lors des trajets du quotidien.


>LIRE AUSSI : Les Transports Picq & Charbonnier intègrent le Groupe Hautier


« Dans le cadre du plan de modernisation des dispositifs de mobilité, nous avons souhaité offrir un large éventail de solutions aux habitants du territoire avec, notamment, un « plan vélo » ambitieux », rappelle Magloire Siopathis, vice-président à la mobilité et à la politique des transports, également maire d’Appoigny. « Au-delà d’Auxerre intra-muros et de quelques villes limitrophes, les transports en commun ne représentent pas une solution pertinente pour les habitants des communes les plus rurales. C’est pour cela que nous pensons que le covoiturage pour les courts trajets peut être une réponse adaptée. »

Incitation financière

Depuis le 5 septembre, les habitants de la communauté d’agglomération peuvent ainsi profiter de tarifs préférentiels en s’inscrivant sur la plateforme de mise en relation des covoitureurs qui, via une application mobile, leur permet de trouver des solutions sur mesure. Alors qu’en moyenne, les trajets domicile-travail n’excèdent pas 7,5 kilomètres dans le bassin économique, les usagers peuvent espérer faire une économie mensuelle de l’ordre de 100 euros. « Mais l’agglomération souhaitait aller plus loin et donner l’exemple en prenant à sa charge du 1er septembre 2022 à fin février 2023 tous les trajets de covoiturage des salariés employés par des entreprises ou des collectivités qui conventionneront avec Karos », précise l’intercommunalité.

Responsable du dossier icaunais, Matthieu Kamm - consultant mobilité pour l’opérateur parisien - constate un véritable engouement de la part des entreprises de l’Auxerrois qui « souhaitent proposer des solutions à leurs salariés face à la hausse des carburants ». Le centre hospitalier, Fruehauf, Suez, Knauf, Gallien ou encore Cresson Voyages se sont d’ores et déjà rapprochés des offres émises par Karos, tout comme certaines collectivités territoriales, telle la mairie de Monéteau, qui entendent promouvoir le « court-voiturage » auprès de ses agents et de ses administrés. Expérimenté pendant un an, ce partenariat avec la communauté de l’Auxerrois constitue le premier de Karos - par ailleurs, très actif dans le grand Ouest et en Île-de-France - dans la région Bourgogne Franche-Comté.

Stéphane Bourdier